9.jpg

Reproduction du tract de l’OAS du 20 mars 1962

  http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article4395

Voici la transcription de ce véritable appel à l’insurrection armée pour empêcher l’application des accords d’Evian :

ORGANISATION ARMEE SECRETE
======================

N° 34 XOM/I2


Secteur Orléans Marine
++++++++++++++++

Le cessez-le-feu de Mr DE GAULLE ne signifie pas le cessez le feu de la FRANCE

NOTRE GUERRE COMMENCE
======================

 

ORGANISATION ARMEE SECRETE
======================

N° 35 CEP/I2


Secteur Orléans Marine
++++++++++++++++

« Les forces de l’ordre, gendarmes mobiles, C.R.S. et unités de quadrillage sont invitées à se refuser à toute action dans le secteur délimité par la caserne PELISSIER, la caserne d’ORLEANS, Climat de FRANCE et St. EUGENE.

« 48 heures de réflexion sont laissées aux Officiers, Sous-Officiers et soldats qui, à partir du jeudi 22 Mars 1962, à 0 heure, seront considérés comme des troupes au service d’un gouvernement étranger. »

O . A . S .
============

 

On connaît la suite : le 22 mars au soir, des commandos de l’OAS attaquent une patrouille de la gendarmerie mobile qui sortait du tunnel des facultés – bilan : 18 gendarmes tués. Le lendemain ils ouvrent le feu sur un véhicule de transport de troupes tuant 7 soldats appelés du contingent : Roger Oudin, Robert Nogrette, Jean Grasset, Philippe François, Daniel Doutre, Messaoud Secuh et Saïd Belmiloud, tous 2ème classe.

 

Tag(s) : #Associations