menu3.jpg

http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/grands-disparus-france-2013-482082 

Pierre Mauroy, Stéphane Hessel, Georges Moustaki ou Patrice Chéreau figurent parmi les grands disparus de l'année 2013 :

FEVRIER :

- 27 : L'ancien résistant et diplomate Stéphane Hessel, auteur du best-seller "Indignez-vous !", et qui a inspiré dans le monde ces dernières années plusieurs mouvements de protestations, à 95 ans.

MARS :

- 4 : Le metteur en scène et comédien, saltimbanque iconoclaste, Jérôme Savary à 70 ans.

- 17 : Ténor du barreau, l'avocat Olivier Metzner, à 63 ans. Il s'est suicidé.

- 25 : Patron de la maison d'édition Stock et romancier, Jean-Marc Roberts, à 58 ans.

AVRIL :

- 2 : Grand de la bande dessinée, Fred à 82 ans. Il avait créé "Philémon", épopée débutée dans les années 60 dans le journal Pilote.

- 9 : Né à Pékin, Zao Wou-Ki, à 93 ans. Maître de l'abstraction lyrique, le peintre est décédé en Suisse.

MAI :

- 22 : Henri Dutilleux à 97 ans. Il était un des compositeurs contemporains les plus joués au monde, avec des oeuvres qui ont conquis un public souvent rétif à la musique moderne.

- 23 : "Juif errant", "pâtre grec" et séducteur au charme oriental, Georges Moustaki, l'éternel voyageur de la chanson française, à 79 ans.

JUIN :

- 7 : Premier ministre de la gauche en France au début de la présidence de François Mitterrand, (1981-1984) Pierre Mauroy à 84 ans. Il a incarné jusqu'au bout un socialisme proche du peuple et ouvert sur l'Europe.

- 16 : Editeur de génie, Maurice Nadeau, à 102 ans. Il avait révélé beaucoup d'auteurs devenus célèbres (Georges Perec, Henry Miller, Michel Houellebecq, etc.).

- 20 : Jean-Louis Scherrer, grand nom de la haute couture française dont la boutique était devenue un temple du chic parisien, à 78 ans.

- 28 : Alain Mimoun, à 92 ans. Né en Algérie, il avait été champion olympique du marathon en 1956 à Melbourne.

JUILLET :

- 10 : Le roi du bal musette, l'accordéoniste André Verchuren, à 92 ans.

- 17 : Le journaliste franco-algérien et militant communiste Henri Alleg à 91 ans, auteur du livre-choc sur la torture pendant la guerre d'Algérie, "La Question".

- 20 : Fondateur d'un empire pharmaceutique, influent dans le domaine des médias et du rugby, Pierre Fabre à 87 ans.

t - 21 : Le cinéaste Denys de la Patellière, à 92 ans. Il était l'auteur de succès populaires des années 50 e60 comme "Un taxi pour Tobrouk" et "Du rififi à Paname".

- 25 : Egérie de la Nouvelle vague et comédienne populaire, Bernadette Lafont, à 74 ans.

AOUT :

- 15 : Le sulfureux avocat Jacques Vergès, à 88 ans. Il avait défendu des personnalités comme Klaus Barbie, Slobodan Milosevic ou Saddam Hussein.

- 26 : L'ancien résistant , déporté à Buchenwald et putschiste pendant la guerre d'Algérie, Hélie Denoix de Saint Marc, à 91 ans.

SEPTEMBRE :

- 11 : Le généticien et militant de gauche Albert Jacquard à 87 ans.

- 24 : Eminent cancérologue, pionnier du développement de la radiothérapie moderne en Europe, Maurice Tubiana, à 93 ans.

OCTOBRE :

- 7 : Patrice Chéreau, l'un des maîtres de la scène européenne (cinéma et théâtre) depuis plus de quarante ans, à 68 ans.

- 21 : Le tueur en série Emile Louis, condamné en 2004 à la prison à perpétuité pour le meurtre de sept jeunes femmes, à 79 ans.

- 31 : Gérard de Villiers, auteur des polars d'espionnage "SAS" écoulés à des dizaines de millions d'exemplaires, à 83 ans.

NOVEMBRE :

- 22 : Le cinéaste Georges Lautner, auteur des "Tontons flingueurs" et de nombreux succès de Jean-Paul Belmondo, à 87 ans.

- 26 : Lucien Neuwirth, père de la pilule contraceptive et gaulliste historique, à 89 ans.

DECEMBRE :

- 3: Le général Paul Aussaresses, qui avait défendu l'usage de la torture durant la guerre d'Algérie, à 95 ans. 

 

****************************************************

http://www.andre-verchuren.com/evenements/dachau.html

matricule.jpg

André Verchuren a été déporté avec le matricule " 77676 "

André Verchuren à DACHAU

et Hommage à Jean MOULIN par André

1939/1945. La France va vivre les années les plus sombres de son histoire. Après 14/18 on pensait: " Plus jamais ! "...

...Il ne faut jamais dire jamais...

A la déclaration de guerre, André Verchuren a tout juste 19 ans. Lors d'un gala dans l'Oise, en ces jours de septembre 1939, le Maire et le garde-champêtre font irruption dans la salle de bal , ordonnent d'arrêter la musique car c'est la déclaration de guerre entre la France et l'Allemagne. André qui animait de nombreux galas en compagnie de son père Raymond Verchuren range son accordéon.

André ne supporte pas tout ce qui se passe, avec la fougue de son jeune âge, il déclare la guerre lui aussi, mais à sa façon. Raymond Verchuren, son père monte une affaire de fruits et cultures maraîchères qui sert en fait de couverture pour cacher les parachutistes en attendant qu'ils repartent vers leurs destinations ceci afin de défendre le monde contre l'offenseur nazi.

Il en héberge un tout particulièrement qui s'appelle Harry Williams. Il sympathise un peu plus avec ce dernier. Madame Verchuren est sur le point de mettre au monde leur premier enfant. Harry Williams, avant de repartir en mission, promet à André que s'il en revient, il sera le parrain de ce premier fils. Malheureusement, Harry Williams sera abattu en bombardant au-dessus de l'Allemagne. André décide qu'il sera un peu le parrain à titre posthume et nomme son garçon Harry Williams en hommage à son ami. Ce sont donc ces deux vrais prénoms, il s'appelle Harry Williams Verchuren.

André, au péril de sa vie aide les parachutistes. Mais en juin 1944, sur dénonciation, il sera arrêté par la Gestapo et conduit au camp de Royallieu. Le 2 juillet 1944, à 5 heures de matin, ils sont réveillés.  6 heures départ pour la gare de Compiègne. Pendant leur transfert vers la gare,   il aperçoit sa maman abritée sous une porte cochère qui lui dit « André, André je t’embrasse ». Elle le reverra un moment après à la gare de Compiègne où les SS la voyant arriver la mettent en joue. André lui crie « Ne t’approche pas maman ils vont te tuer, ne t’inquiète pas dans 6 mois nous serons de retour ».
Ils sont embarqués, que dis-je  entassés dans le train qui va les conduire vers l’enfer de Dachau.
« Ce 2 juillet 1944 à 9H15 précises le Train de la Mort n° 7909 » s’ébranle vers cette destination maudite.

A l'arrivée plus d'un millier de morts. Il subira comme tous ses compatriotes tant de choses, que ses yeux, encore maintenant, ne peuvent que s'embuer, son regard devient lointain lorsqu'il évoque cette période. En aparté, il a fait part à l'auteur de cet article, de certaines choses qui font que cela ne peut s'oublier et qu'il taira par pudeur et respect pour cet homme qui a tant souffert dans son moral et sa chair. Il rentrera en 1945 à la libération des camps par les Américains, abattu, désemparé et amaigri de 40 kilos. Pourtant avant son départ du camp, devant tous ses camarades qui comme lui ont eu la chance d'en revenir, il empruntera l'accordéon d'un soldat allié et jouera l'Internationale et la Marseillaise.
retourdachau.jpg
Il retournera une fois à Dachau pour une émission de télévision "Portrait André Verchuren" sur FR3.

Paris Match  n° 2866 du 22 avril 2004 rend hommage à André dans l'article "VERCHUREN LE SURVIVANT". André Verchuren y présente sa tenue de déporté :

 img217pt.jpg

img221pt.jpg

Et le cadre dans lequel est conservé précieusement le diplôme de la reconnaissance des Etats-Unis remis par Eisenhower :

img220pt.jpg

Photos Etienne de Malglaive (droits réservés)

6train.jpg

Photo du train qui avait transporté les déportés incapables de marcher. Destination Dachau, mais il fut arrêté à Osterbershen, en Avril 1945. (Photo prises par l'armée américaine également)

8ecole.jpg

Photo de l'école de Neckareiz actuelle qui était transformée en camp de concentration en 1944/1945.

En tant qu'ancien déporté du camp de Dachau, il reçut les insignes de Chevalier de la Légion d'Honneur, le 5 mai 1986 (promu officier le 4 novembre 1997). Il est également Commandeur de l'Ordre National du Mérite (17 novembre 2006) pour ses 72 ans de carrière professionnelle :

  menu3.jpg

Photo jean pierre marie 

André Verchuren rend hommage à "JEAN MOULIN"

hommagejeanmoulin1_petit.jpg

Préfet, ancien résistant français, arrêté, torturé par Klaus Barbie. Il décédera dans le train qui l'emportait vers les camps de la mort en Allemagne. Né en 1899, en 1999, il aurait eu 100 ans.

A l'occasion du centième anniversaire de sa naissance, André Verchuren a enregistré un single deux titres en co-production avec le Ministère de la Défense. Premier titre "A JEAN MOULIN", André Verchuren récite un poème de Louis Amade (qui fut aussi parolier de Gilbert Bécaud) sur une musique de son ami Jo Moutet et deuxième titre "Le Chant des Partisans" interprété par sa chanteuse Ghislaine. Document magnifique.

Pour lire et entendre le texte dit par André Verchuren, cliquez ici

Et pour terminer cet article réécoutons André Verchuren dans le plus célèbre de ses titres " Les fiancés d'Auvergne " qui nous rappelle notre jeunesse... celle que nous avons connue avant et après notre triste séjour de l'autre côté de la Méditerranée... André est accompagné dans cette vidéo par ses deux fils au cours d'un gala organisé par la FNACA dont vous pourrez apercevoir les logos, regardez bien :

 

 

Un grand merci à Jean-Pierre Marie, grand fan et ami d'André Verchuren qui m’a donné l’autorisation de mettre en ligne toutes ces informations et ces photos, le voici en compagnie d’André, n’oubliez pas de visiter son remarquable site à l’adresse ci-dessous :

http://www.andre-verchuren.com/

menujp.jpg

Et pour tous les amis internautes qui me demande souvent des nouvelles d’André Verchuren prenez connaissances de l'article suivant (Michel Dandelot)

Jean-Pierre Marie écrit :

"Mes amis, notre Dédé nous manque terriblement. Si vous souhaitez au vu de cette photo lui faire parvenir un message d'amitié, faites le moi parvenir par mail sur mon adresse : jpm@andre-verchuren.com je lui ferai parvenir tous ces messages quand j'en aurai plusieurs. Merci pour lui. Jean-Pierre"

Vous l'aurez compris n'envoyez plus de messages, hélas !

AVsitemenu.jpg

Aux admirateurs d'André Verchuren,

A tous ses fans,

Aux personnes qui m'écrivent, inquiets pour certains :

 Le mercredi 30 Janvier 2013, j'ai eu le grand bonheur d'être invité à dîner chez André,  à Chantilly grâce à Louisette et ce, en compagnie de mon épouse Marie-Claire et d'un grand ami Bernard Carrier et nous avons passé une soirée délicieuse. Tout d'abord à notre arrivée, étaient présents André Verchuren Junior, son épouse Françoise et leur fille Audrey. André, avec un grand sourire, fut heureux de nous voir arriver.  Nous fumes accueillis par la Maîtresse de Maison

Nous avons bien discuté avec André, après l'apéritif, nous sommes passés à table, avec le privilège pour Bernard  et moi d'êtes placés respectivement à la droite et à gauche du  Maître.
L'ambiance fut de bon aloi et après le repas Louisette a prié notre Ami André de bien vouloir nous régaler de quelques airs d'accordéon. Il ne se fit pas prier et nous avons eu le droit à un concert de deux heures. On a même chanté avec lui, il était heureux..

J'ai demandé la permission ensuite à Louisette de voir tous les anciens accordéons d'André et nous avons pu revoir les accordéons, donc celui avec lequel il fit l'Olympia en 1956 et un certain nombre de Maugein  qui sont toujours présents bien à leur place, accordéons qui ont fait le grand succès mérité de notre ami.

Après cette superbe soirée, j'ai remercié Louisette de son chaleureux accueil et de  sa gentillesse. Je puis vous dire que notre Dédé est des plus choyé, et qu'il va parfaitement bien. Un grand bonheur ayant traversé cette soirée mon épouse et pour moi nous primes congé vers 3H30 du matin heureux et encore une fois pour les amis, admirateurs d'André, soyez rassurés il est en bonne santé.

Nous le remercions encore pour toutes ces années passées au service de la musique et de la danse.

Encore un grand merci à Louisette de cette invitation et de son accueil.

Avec ma sincérité et mon admiration pour notre roi de l'accordéon, maintenant on pourrait même dire l'Empereur de l'accordéon, il est notre doyen......

Merci André et merci à Louisette encore une fois.......

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Associations