imagesCAJQAYHR.jpg

Marine Le Pen chez les pieds-noirs: "Je bannirai la date du 19 mars 1962 de l'Histoire de France"

C’était fin 2011 :  Marine Le Pen a assuré aux pieds-noirs qu’elle solderait pour eux l’héritage historique de la guerre d’Algérie si elle était élue présidente et honorerait les promesses non tenues. Les pieds-noirs pensent avoir été "baladés", a dit Marine Le Pen, candidate à la présidentielle de 2012, année qui verra aussi le 50e anniversaire de l’indépendance algérienne et de l’exode forcé de centaines de milliers des Français. Marine Le Pen a joué sur les cordes sensibles. Elle a déposé une gerbe devant une stèle à la mémoire de leurs morts. Elle a entonné avec eux le Chant des Africains.

 

Avec son compagnon Louis Aliot, fils de rapatriée, elle a exalté le souvenir de l’Algérie française. Avec lui, elle a dénoncé les "manipulateurs de l’Histoire". Elle a évoqué les massacres de pieds-noirs et de harkis, la "tragédie" que demeure la guerre d’Algérie, les douleurs de l’exode. Elle a invoqué la figure de son père, l’un des rares députés à avoir démissionné pour aller combattre en Algérie.

************************************************************************

(PS) Elle oublie volontairement de dire que son père a été le pire des tortionnaires en Algérie, pratiquant lui-même la torture (revoir nos articles à ce sujet en cliquant sur le lien ci-dessous)

http://www.dandelotmije.com/article-jean-marie-le-pen-un-ange-ou-la-de-diabolisation-d-un-tortionnaire-un-article-de-notre-ami-henri-pou-112597886.html

************************************************************************

Elle a réclamé le rétablissement de l’alinéa controversé de la loi 23 février 2005 qui disait les mérites de la colonisation et qui a été "piteusement et servilement retiré en 2006 sous la pression de quelques bobos".

"J’exigerai en tout premier lieu le respect de vos morts et des cimetières que vous avez laissés là-bas. Je bannirai la date du 19 mars 1962 de l’Histoire de France." Cette date est celle du cessez-le-feu, récusée par les pieds-noirs.

ATTENTION ! L’EXTREME DROITE ARRIVE !!!

 http://blogs.mediapart.fr/blog/joseph-akouissonne/100713/les-medias-sarkozy-et-les-francais

         (Article repris partiellement sur Médiapart)

          Le résultat des législatives partielles agit comme le révélateur d’un mal menaçant. On dirait une main diabolique en train d’étrangler la République. Plus le temps passe, plus elle enfonce ses ongles acérés dans la gorge d’une nation qui commence à manquer d’air.

          « Si tu ne peux pas couper la main qui t’étrangle, demande à Allah de le faire » proclame un dicton arabe. Pour une République Une, Indivisible et Laïque, c’est aux veilleurs, aux chiens de garde de la démocratie, héritiers du Siècle des Lumières, que les citoyens demanderont de le faire.

          Il n’est pas supportable que, dans ce sud-ouest de la France, entre autres, terre où des maquis en si grand nombre ont courageusement barré la route aux nazis, des citoyens déboussolés succombent à l’innommable, à la démagogie et à l’enfumage, relayés, sans commentaire ni discernement, par des journalistes en état de soumission. Aujourd’hui, presque partout en France, le Front National, grimé en démocrate démagogue, défenseur des petites gens, de la classe ouvrière et des paysans,  est en train de duper des citoyens aux abois, plongés dans la détresse – situation qui rappelle tristement d’autres périodes de notre histoire et amène à penser que les forces républicaines ont déserté le terrain du débat d’idées…

          D’après un sondage IFOP,  le Front National serait à 40%  de bonnes intentions dans les votes à venir. Est-ce à dire que ce parti d’extrême-droite est devenu un parti de gouvernement ? Est-ce à dire que ce parti, il n’y a pas si longtemps ouvertement xénophobe et stigmatisant tous ceux qui n’avaient pas la bonne couleur de peau, est devenu républicain ? Souvenez- vous des jeux de mots et des plaisanteries grasses sur les Arabes et les Noirs de Jean-Marie Le Pen, fondateur du Front National : « Les Durafour…crématoire » ou encore : « Le génocide ? Un détail…» etc… Jeudi 4 juillet, on a entendu dire, à propos des Roms, que « leur présence est urticante et odorante… » 

          Souvenez-vous des origines de cette droite, à l’idéologie antirépublicaine et antidémocrate. Souvenez-vous de ceux qui, pendant l’Occupation, ont massivement collaboré. De l’O.A.S. pendant la guerre d‘Algérie, de l’attentat du Petit-Clamart contre le Général De Gaulle. Ceux qui, aujourd’hui, ont tué le jeune militant Clément Méric, ont des accointances avérées avec le parti de Marine Le Pen. Tous ces groupuscules racistes prônent ouvertement le « White power», comme autrefois, dans le sud des Etats-Unis. 

          Non ! Le Front National, Marine Le Pen ou pas, n’a pas changé. Ce sont les mêmes idéologies nauséabondes qui sous-tendent ses pensées et ses actions.

          C’est pourquoi tous les républicains et, en premier lieu, les journalistes, décrypteurs et lanceurs d’alertes contre les mensonges et la démagogie, doivent assumer leurs responsabilités. En expliquant les faits aux citoyens désemparés. En menant inlassablement un travail de pédagogie, pour combattre les intoxications et les enfumages, qui, chaque jour, envahissent les plateaux de télévision et de radio. Les sondages manipulateurs devraient être interdits. Les médias aux ordres, qui essaient de coloniser le cerveau des Français pour leur enlever toute capacité d’analyse, devraient être dénoncés.

           Au lendemain de la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot, certains médias ont superbement oublié le passé du Front National. Sur une radio périphérique, un des débatteurs, économiste ultralibéral de son état, a éructé à l’antenne : « Pour moi, le Front National ne fait plus peur. C’est un parti comme un autre. »  Diable ! La France a-t-elle oublié de quoi elle est faite ? La crise a laissé béantes les portes de la République pour les banquiers et les bluffeurs. L’histoire nous apprend que des citoyens angoissés peuvent se laisser séduire par n’importe qui et n’importe quoi.

          A ces remarques, il faut ajouter les récentes déclarations, obscènes, de Christian Estrosi, maire de Nice,  un des responsables de l’U.M.P, à propos des Roms.  Avec le patronyme qu’il porte, il devrait se souvenir d’où il vient. D’après lui : «  il faut mater  les Roms », selon un mode d’emploi (pourquoi pas Mein Kampf, tant que nous y sommes ?) dont il va faire profiter tous les maires de France… Odieux ! Une presse qui se respecte aurait dû s’indigner. On a juste eu droit à quelques entrefilets et deux ou trois brèves. Ainsi va la France d’aujourd’hui… 

          Les héritiers du Siècle des Lumières, les disciples de Victor Hugo et autres Jean Jaurès, les journalistes et autres combattants de la Liberté et de la Démocratie, tous doivent sortir de leur lâche silence et alerter les citoyens. Un peuple en proie au doute, étreint par la peur du lendemain, devient une proie facile pour tous les aventuriers politicards. Seule, une pédagogie inlassable, empreinte de bon sens et de vérité, protègera la République et la Démocratie.

                                                           A.DE KITIKI 

 

 

 

 

Tag(s) : #Associations