***************************************************

Les photos du journal local "Le JSL" étant redevenues plus présentables nous reprenons la mise en ligne des articles concernant les Comités FNACA de Saône-et-Loire.

***************************************************.

La Motte-Saint-Jean

LA-MOTTE-ST-JEAN.jpg

Le taux de la retraite mutualiste

 passe de 25 à 20%

Le Comité de liaison des associations

patriotiques ne participera

plus au 5 décembre

Son président annonce un boycott

L’assemblée générale de la FNACA mottoise a eu lieu mercredi, à la Maison pour tous, en présence des adhérents qui étaient assez remontés contre la baisse de leur retraite mutualiste.

Souhaitant la bienvenue à tous, le président Bernard Ledin à commencé par relater les différentes manifestations de l’année auxquelles son association a participé. Puis il a passé au crible les plus importantes de l’année 2014.

Au premier rang desquelles, une importante exposition (35 panneaux) sur la guerre d’Algérie qui prendra place, du 18 au 25 mars, à la salle des fêtes du village. Elle aura lieu dans le cadre de l’anniversaire du 19 Mars. Par ailleurs, le président a fait savoir que le Clapa de Digoin, dont il est aussi le président, a décidé de ne plus participer à la cérémonie du 5 décembre. « Le Comité de liaison des associations patriotiques ne participera plus au 5 décembre, a-t-il lancé aux adhérents Fnaca. À ce propos, j’ai adressé une lettre aux maires de Digoin et de La Motte pour leur faire par de nos intentions ».

Parmi les autres discussions abordées, la baisse de la retraite mutualiste, qui existait depuis 90 ans, a fait couler beaucoup d’encre. Bernard Ledin s’explique : « Par décret du 26 septembre 2013, l’État a décrété que le taux de la retraite mutualiste passait de 25 à 20 %. Pour nous c’est inadmissible. D’autant plus que ce taux était déclaré imprescriptible à la base. L’État a jugé que cela constituait une niche fiscale. Nous mènerons des actions au niveau national pour protester auprès des députés et des sénateurs. Car, pour nous, c’est un vrai pavé dans la mare lancé par l’État », a-t-il protesté avec véhémence.

Au rang des manifestations à venir, les adhérents ont aussi abordé leur belote du 4 janvier qu’il convient d’ores et déjà de préparer.

Auxy

 FNACA : une réunion pour faire le point

AUXY.jpg

Ils étaient une quarantaine de participants à cette réunion de secteur, menée par Robert André (au centre). Photo Y. C. (CLP)

Jeudi, à la maison des associations, Guy Maurice et les membres de la FNACA Antully-Auxy-Saint-Sernin recevaient les dix autres sections de l’Autunois pour une réunion d’information.

C’est dans une salle bien remplie que le maire, Michel Belhomme, a exprimé son plaisir d’accueillir « les voisins du secteur ». Il a aussi affirmé toute sa satisfaction pour l’investissement de la section locale lors des différentes manifestations patriotiques.

Robert André, président du secteur de l’Autunois, a fait le bilan des adhésions, qui devraient être de l’ordre de 690 cette année.

La suite de la réunion a permis d’apporter quelques informations départementales ou nationales, de faire le point sur les différentes avancées en faveur des anciens combattants et veuves.

La future échéance pour la FNACA étant le 19 mars, Robert André a demandé aux comités locaux n’ayant pas encore de plaque commémorative dans leur commune d’intervenir une nouvelle fois auprès des élus afin que celles-ci voient le jour.

La séance s’est terminée par un petit mâchon, préparé en coulisse par les conjointes.

 

Marcigny

 Le secteur 3 de la FNACA en réunion

MARCIGNY.jpg

Les responsables des Comités du secteur 3 suivent les débats.

  Photo M. P. (CLP)

Le secteur 3, représentant 845 adhérents de la Fnaca, a choisi Marcigny pour tenir son assemblée générale annuelle.

Le secteur 3 de la Fédération nationale des anciens combattants d’Algérie (Fnaca), qui inclut Marcigny et le Brionnais, a tenu son assemblée générale, présidée par son responsable et secrétaire départemental Georges André.

Pour sa part, le président du comité local de Marcigny, Paul Petit, a eu le plaisir d’accueillir huit des neuf comités qui composent le secteur. Avec ses 845 adhérents, le secteur 3 est très représentatif et fait preuve d’un beau dynamisme au sein du département, dont les effectifs sont passés à 7 029, tout en notant que 85 % des veuves sont adhérentes à la Fnaca. Les demandes de cartes de combattants vont s’étendre, puisque 8 400 combattants, au niveau national, se trouvent concernés par cette attribution pour avoir été présents en Algérie durant une période de quatre mois avant le 1er juillet 1962.

Si 55 % des communes possèdent un lieu de mémoire, sept comités en sont dépourvus et sont invités à se mettre en rapport avec les nouvelles municipalités en mars prochain. Il est à noter que 15 % des veuves de combattants bénéficient du Service social à l’échelon départemental. Il est précisé aussi que l’allocation différentielle, attribuée au conjoint survivant, sera portée à 932 € en 2014. Par contre, les présents contestent la baisse du taux de la rente mutualiste, appliquée par l’État et qui passe de 25 à 20 %, sans grande concertation des Caisses nationales mutualistes. C’est Sanvignes qui accueillera l’assemblée départementale de la FNACA en 2014.

 

Épervans

FNACA : les membres du secteur s’informent

chal1012va925.JPG

Le secrétaire donne les informations.  Photo V. A. (CLP)

P1010367.JPG

Les représentants du secteur 9 de la FNACA regroupant Chalon nord, ville, sud, les communes de Châtenoy-le-Royal, Gergy, Lessard-en-Bresse, et les Saints, Martin-en-Bresse, Germain-du-Plain, et Rémy, associé avec Lux et Sevrey, se sont réunis salle Noirot, pour, en présence de Jean-Claude Arnoux, secrétaire départemental, et Jean-François Drillien, prendre connaissance des dernières dispositions obtenues faisant suite aux dernières revendications : attribution de la carte du combattant à tous les anciens d’AFN, pour un séjour de 120 jours commencé avant le 2 juillet, et l’augmentation de l’allocation différentielle de solidarité en faveur des conjoints survivants.

Des félicitations ont été adressées aux adhérents qui, au congrès d’Autun, ont reçu le diplôme d’honneur de la FNACA.

Pour les veuves, une réunion d’information se tiendra à Chalon, le 4 février, à 14h30, salle Jean-Zay. À leur demande, les titulaires de la carte ONAC peuvent bénéficier des transports gratuits du Grand Chalon.

Varennes-Saint-Sauveur

Le secteur 11 de la FNACA prépare 2014

VARENNES.jpg

Avec le président départemental, le président du comité local Max Ferrier, ainsi que le conseiller général Frédéric Cannard et le maire Jean-Michel Longin.  Photo P. F. (CLP)

Le secteur Tournus n°11, qui regroupe 11 comités FNACA, était accueilli jeudi, par le comité de Varennes, à la salle polyvalente.

La réunion du secteur 11 a réuni 85 personnes, jeudi. Elle était animée par Bernard Colin, vice-président départemental. Il était assisté de Suzanne Georges, responsable départementale des veuves, et d’Annie Roblot, responsable de secteur.

Le point a été fait sur les cartes d’adhérents 2014. 8 400 anciens d’Algérie pourraient recevoir en 2014 la carte du combattant. Pour cela, il faut avoir accompli 120 jours consécutifs de présence, sur une période "à cheval", sur le 2 juillet 1962.

L’augmentation de la retraite du combattant est de 0, 48 € en 2013 et pour la retraite complémentaire, la participation de l’État est en baisse de 20 %.

Des précisions ont été apportées pour l’aide différentielle aux conjoints survivants, le plafond étant porté à 932 € (au lieu de 900).

 

Enfin, les adhérents se sont penchés sur les préparatifs des cérémonies du 19 Mars, date officielle depuis le 6 décembre 2012.

Saint-Yan

FNACA : des revendications entendues

SAINT-YAN.jpg

Vendredi après-midi, la réunion du secteur 4 de la Fnaca regroupant les comités de Bourbon-Lancy, Cressy-sur-Somme, Digoin, Grury, Gueugnon, Issy-l’Évêque, Marly-sous-Issy, La Motte-Saint-Jean, Paray-le-Monial, Saint-Vincent-Bragny et Saint-Yan, a rassemblé 38 anciens combattants et veuves.

Lucien Chalumot a donné les effectifs qui, pour certains comités, sont en baisse. La rentrée des cartes Fnaca, la faible présence aux assemblées générales ou autres réunions, ce qui oblige les responsables des comités de faire du porte à porte, ont également été évoquées.

Gérard Lagru a rappelé les importantes revendications qui ont abouti, grâce à l’action des associations d’Anciens combattants et en particulier de la Fnaca : l’officialisation du 19 Mars, l’augmentation de la retraite du combattant, la défense de la demi-part fiscale et dernièrement, la carte dite “à cheval” qui permet l’obtention de la carte pour toute présence de 120 jours commencée avant le 2 juillet 1962. « Il est donc nécessaire d’adhérer à une association pour conserver et défendre nos acquis », a-t-il martelé.

Un point a concerné le conseil départemental et le congrès départemental d’Autun, pour lequel il n’y a toujours ni lieu ni date.

La parole a été donnée aux représentantes veuves du secteur, Mmes Plasson et Pariat. Sur 8 647 adhérents du département, on compte plus de 1 300 veuves.

Lucien Chalumot a demandé de réfléchir à la préparation du 19 mars 2014 et invité à faire bon accueil à la souscription départementale, donné les différents plafonds de ressources pour l’allocation différentielle et pour les aides de l’Onac et la Fnaca. Il a rappelé aussi que la demi-part fiscale est récupérable sur les trois dernières années.

Givry

Une réunion animée à la section FNACA

GIVRY.jpg

Les membres du secteur FNACA Givry-Chagny se sont retrouvés lundi, salle de l’ancienne gare, avec un ordre du jour simple mais qui a donné matière à de nombreux échanges. Après le pointage de présence des délégués des comités, on a fait le point des rentrées des cartes de membres : 7 029 à ce jour sur 8 660 adhérents (dont 1 301 veuves).

Puis, un long débat ensuite sur les congrès de Toulon-sur-Arroux et Autun a montré combien il est difficile d’organiser de tels rassemblements de plus de 500 personnes… surtout lorsque les comités ne répondent pas forcément aux invitations !

Un autre échange a concerné la diminution du taux de la rente mutualiste (baisse de 25 à 20 %). Un sujet qui devrait devenir « combatif » depuis que la date du 19 Mars (officialisée) n’est plus une priorité.

L’évolution en âge des membres de la FNACA n’entame en rien leur combativité… ni leur amitié réciproque.

Lugny

Les comités du Mâconnais font le point

LUGNY.jpg 

Les Comités FNACA du secteur mâconnais avaient délégué leurs responsables, auxquels s’étaient jointes plusieurs veuves, pour un après midi d’informations et de réflexions à Lugny.

Accueillis par le maire, Daniel Conry, et par le président, Maurice Gaillard, les participants abordaient l’ordre du jour avec les délégués départementaux, Noël Briday et Jean Terrier.

La remise satisfaisante des cartes 2014, l’éventualité de nouvelles adhésions, le contact avec les veuves et la présentation de la revue Veuvage , le retour sur le conseil de Toulon et le congrès d’Autun précédaient le planning des activités futures. Parmi celles-ci, l’importance de la commémoration du 19 Mars, officielle maintenant, et le lancement en janvier de la souscription départementale au but d’aide sociale.

Un retour a été fait sur la vente du siège parisien, la FNACA étant aujourd’hui locataire. La situation et l’accueil demeurent inchangés pour les centres familiaux d’Ascain et Flumet. On rappelle les consignes d’exactitude et de précision pour les adresses, et la nécessité de soutien financier pour assurer la pérennité du journal, L’Ancien d’Algérie.

 

Martigny-le-Comte

Huit comités FNACA du secteur regroupés

MARTIGNY-LE-COMTE.jpgTous les comités du secteur étaient représentés par plus de 20 participants pour les 8 comités composant le secteur.

Les effectifs des comités FNACA sont de 498 à ce jour, et il reste encore quelques adhérents à rencontrer pour retrouver l’effectif de l’année 2013.

Le point a été fait sur le déroulement du conseil départemental et le congrès départemental. Pour les cérémonies du 19 mars, il est demandé de maintenir le contact avec les municipalités, qui doivent recevoir les directives de la préfecture en vue de l’organisation de cette journée, désormais reconnue officielle. Une très forte participation aux diverses cérémonies est vivement recommandée. Des informations sur le projet de budget des anciens combattants pour 2014 ont été apportées par les responsables.

Cette année, la souscription au loto sera départementale, et les lots seront importants : une Twingo suivie d’une télévision, d’un ordinateur, d’un voyage au marché de Noël… et beaucoup d’autres encore !

Prochaine réunion le 12 février, à Saint-Bonnet-de-Joux.

Bruailles

Le secteur 10 de la FNACA affiche

 une bonne santé

BRUAILLES.jpgVendredi après-midi, salle socioculturelle, Maurice Thomas et son comité local ont accueilli la réunion du secteur 10 de la FNACA, qui regroupe les comités de Louhans-Branges, Châteaurenaud, Beaurepaire, Ratte, Simard-Vincelles, Pierre-Bellevesvre, Mervans, Sornay, Saint-Germain-du-Bois et Saint-Usuge. Le responsable du secteur, Jacques Devaux, a mis en avant la bonne santé de ce secteur de 11 comités et quelque 700 adhérents. Au niveau départemental, on compte 7 200 adhérents, dont 1 300 veuves.

Un échange fructueux a eu lieu avec la salle, le responsable collectant les remarques des comités locaux, lesquels ont été informés de la vie départementale et nationale de la FNACA.

Un compte rendu rapide a été dressé du congrès départemental d’Autun – au cours duquel Georges Maublanc et Robert Boulet ont reçu le diplôme d’honneur de la FNACA –, puis de la rencontre départementale avec les parlementaires et de la décision d’accorder la carte du combattant aux camarades comptant quatre mois de présence à cheval au moment de l’indépendance de l’Algérie.

La souscription départementale sera lancée début janvier.

 

Palinges

Un rassemblement du secteur 5 de la FNACA a eu lieu mardi. Une réunion

très suivie

PALINGES.jpgLa réunion du secteur 5 de la Fnaca, regroupant les comités de Ciry-le-Noble, Génelard, Perrecy-les-Forges, Sanvignes, Toulon-sur-Arroux et Palinges, s’est tenue mardi après-midi en présence de 39 anciens combattants et veuves.

Cette réunion, animée par Gérard Lagru et Joseph Jeannot, du bureau départemental, est revenue sur le conseil départemental du 21 octobre à Toulon-sur-Arroux, et sur le congrès départemental, du 7 novembre à Autun, demandant à l’assemblée de livrer ses impressions sur ce qui a été dit.

La vente des cartes 2014 a commencé depuis septembre. Il a été demandé à chaque section de faire un premier point et de ne pas négliger le fait qu’il existe encore des possibilités de recruter de nouveaux membres.

Concernant le 19 mars 2014, il s’agit de sensibiliser un maximum d’adhérents en les invitant à se joindre à la Fnaca pour la deuxième commémoration officielle de la fin de la guerre d’Algérie.

L a souscription départementale sera lancée début janvier. Les comités doivent faire tout ce qui leur est possible auprès des adhérents afin que ces derniers réservent un bon accueil à cette souscription, dont le but est de récolter des fonds pour la commission sociale, de plus en plus sollicitée par celles et ceux qui sont dans une situation de grande précarité. Celle-ci touche près de deux fois plus les veuves (1 301 adhérentes à la Fnaca de Saône-et-Loire) que les adhérents. Les demandes de secours se font de plus en plus nombreuses alors que les fonds recueillis sont en baisse. S’il n’y a pas d’argent, la Fnaca ne pourra pas attribuer les secours.

Budget en baisse

Le budget national de 2014 a été évoqué. Celui-ci est en baisse de 2, 6 %, qui s’explique en partie par la diminution constante du nombre d’anciens combattants. Les intervenants ont rappelé que la Fnaca n’a jamais été associée à quelconque négociation concernant la baisse de 20 % de la subvention de l’État sur les rentes mutualistes des anciens combattants. Celle-ci n’a donc pas pu donner son aval, et n’entend pas le faire dans la mesure où elle considère que le droit à réparation a un caractère imprescriptible.

Chaque comité a ensuite fait part des manifestations qu’il organise tout au long de l’année pour faire vivre son antenne. Plusieurs demandes ont été faites pour concevoir des projets à l’échelon secteur.

 

 

 

 

Tag(s) : #Associations