Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Sénatrice EELV Esther Benbassa qui ne voulait pas voter pour la Loi sur le 19 mars, mais l'a fait, parce que, dit-elle, on lui a forcé la main, a écrit dans l'article dont vous avez le lien ci-dessous : "Si vous n'avez pas de pain, vous avez au moins des commémorations"

  http://www.huffingtonpost.fr/esther-benbassa/commemoration-guerre-algerie_b_2037263.html

Je transmets, pour information, cet article à notre ami Michel Sabourdy, rédacteur en chef de "L'Ancien d'Algérie"

Michel Dandelot

 

REPONSE DE MICHEL SABOURDY

Cher Michel,

C'est effectivement du "grand n'importe quoi" !!!

Si le gouvernement veut faire du 5 décembre une journée de deuil pour les rapatriés (ce qui n'est dit nulle part) nous nous garderons de nous en mêler !

Il y a bien dans le Maine et Loire, une "rue du 5 décembre 1962" dont personne ne sait à quoi elle correspond..!!!!!

Bien amicalement,

PS : Je connais très bien André Casabonne et je suis convaincu que ce n'est pas lui qui a lancé cette hypothèse farfelue. Il s'agit certainement d'une élucubration de journaliste. Ah, les "journaleux" ...


Michel Sabourdy

logosignature.jpg
Rédacteur en chef 
01 44 62 33 35
contactsfnaca.org

 
 

La FNACA obtient satisfaction

http://www.sudouest.fr/2012/11/29/la-fnaca-obtient-satisfaction-893502-2481.php

893502_22056928_460x306.jpg

Le bureau avec, de gauche à droite, Maurice Boussès, trésorier, Gaston Dours, vice-président, André Guicheney, André Cazabone, Maurice Serres, secrétaire. (Photo Jean Péfau)

La section locale de la FNACA a tenu, vendredi à la salle des arènes, son assemblée générale sous la présidence d'André Guicheney, en présence d'André Cazabonne, vice-président départemental. Ce dernier, titulaire de nombreuses responsabilités sur le plan national, a marqué cette assemblée par la clarté de son exposé et la grande connaissance du fonctionnement de la Fnaca.

Plusieurs revendications ont abouti de façon favorable. D'une part, la reconnaissance de la guerre d'Algérie, ce qui a été difficile du fait qu'il n'y avait pas eu de déclaration de guerre. L'obtention de la carte de combattant et d'un montant de la retraite de 664 euros. L'obtention de la carte de combattant pour ceux qui sont arrivés en Algérie le 1er juillet et qui y ont séjourné au moins quatre mois. L'officialisation de la date du 19 mars qui a sonné la fin des combats en Algérie. Deux autres dates resteront importantes tout de même, le 25 septembre pour les Harkis et le 5 décembre qui marque l'abandon du pays par les Européens installés en Algérie.

Sur le plan local, Émile Péruchés a reçu l'insigne de porte-drapeau, Maurice Serres a pris le secrétariat de la section locale et Gaston Dours a remplacé Gilbert Garroussia - trop tôt disparu - à la présidence de la section sociale sur le plan local et le plan départemental.

Parmi les activités de la section locale, on note la participation à la commémoration du 19 Mars, le 10 septembre à l'assemblée générale de Comdom, le 21 septembre la cérémonie au mémorial de Pavie. La section de Marciac, sous la présidence d'André Guicheney, est très attachée à perpétuer le souvenir de ceux qui ont payé de leur vie cette guerre en combattant sur cette terre lointaine.

 

Tag(s) : #Associations

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :