logo-fnaca.jpg

Le Comité National de la FNACA s’est réuni à Paris les 13 et 14 mai 2014.

Après le changement de gouvernement et la formation d’une équipe « resserrée », il a pris acte du maintien de M. Kader Arif comme secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense, chargé des anciens combattants et de la Mémoire.

Au nom de ses 335 000 membres, la FNACA, association spécifique de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc, a tenu à attirer l’attention du gouvernement sur la nécessité de préserver les Droits acquis par ceux dont les sacrifices pour le pays ne doivent pas être rappelés qu’au moment des commémorations.

Le Comité national en appelle aux responsables politiques qui sont chargés de préparer le projet de budget 2015 des anciens combattants, pour qu’ils tiennent compte de la diminution inéluctable du nombre des ayants droit, afin de préserver le droit à réparation et de garantir le pouvoir d’achat de tous les pensionnés.

Dans le domaine de la Mémoire, la FNACA, représentative de la troisième génération du feu, s’associe pleinement à toutes les initiatives qui vont marquer le centenaire de la Grande guerre et le soixante-dixième anniversaire du débarquement et de la Libération, comme elle s’est manifestée pour honorer toutes les victimes de la guerre d’Indochine à l’occasion du soixantième anniversaire de la fin de ce conflit.

75-132603-copie-1.jpg

Après l’immense succès des cérémonies du 52ème anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie, le 19 mars dernier, la FNACA réitère avec insistance, le vœu que le Mémorial national de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc, retrouve sa vocation initiale et qu’il soit exclusivement réservé à l’Hommage qui est dû à tous ceux qui sont « Morts pour la France » en Afrique du Nord, sous l’uniforme de la Nation.

Comme elle l’a rappelé dernièrement à M. Kader Arif à l’occasion de l’entretien qu’il a accordé aux familles des disparus des Abdellys de 1956, la FNACA demande que tous les militaires morts en service lors des conflits d’Afrique du Nord, puissent bénéficier de la mention « Mort pour la France ».

 

Paris, le 14 mai 2014

Tag(s) : #Associations