Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A l’attention personnelle de M. Philippe Cochet

Député du Rhône

Maire de Caluire et Cuire -

Paris, 28 août 2013.

Monsieur le député,

Si j’en crois la conclusion de l’article de Lyon Capitale ci-après, il convient, selon vous, de voir dans l’ancien officier félon Hélie Denoix de Saint Marc "une référence morale et historique qui appelle nos consciences à la vigilance et à l’éveil face à toutes les formes d’oppression et de barbarie".

Déjà, le préfet du Rhône avait cru pouvoir affirmer, dans un communiqué officiel, qu’il s’agissait d’un "homme bien" et même "pour tous ceux qui connaissent l’histoire, une évidence de courage et d’humanité".

 Vous, membre de la représentation nationale, êtes allé plus loin dans l’injure ignominieuse à l’Histoire et aux valeurs de la République que le représentant de l’État dans le département, vous livrant à un périlleux exercice d’apologie de la désobéissance à l'autorité légitime.

 Fils de la première victime causée par l’OAS au sein de la fonction publique de l’État, je suis terrifié par ce silence d’occultation, ce silence partisan, que vous gardez sur le putsch des généraux d’avril 1961 à Alger.

Pour vous permettre de découvrir ce que doit être, pour un député de la Nation, une référence morale, je vous propose de consulter la fiche que la Société française d’histoire de la police a consacrée à mon père et publiée à l’occasion du cinquantième anniversaire de son assassinat, le 31 mai 1961, dans l’exercice de ses fonctions de commissaire central d’Alger :

http://www.sfhp.fr/index.php?post/2011/06/04/Notice-biographique-Roger-Gavoury

 Vous noterez, en particulier, que ce serviteur loyal des institutions a été cité à l’ordre de la Nation, que son acte de décès est revêtu de la mention "Mort pour la France" et que son nom est gravé sur le mémorial dédié, depuis juin 2005, dans l’enceinte de l’École nationale supérieure de la police à Saint-Cyr au Mont d’Or, aux commissaires de police tombés en opération, victimes du devoir, en dehors du territoire métropolitain : je ne saurais trop vous recommander de réserver à leur souvenir vos respectueuses inclinaisons.

Je vous prie de recevoir, Monsieur le député, l’expression de mes sentiments de profonde indignation.

 Jean-François Gavoury

Pupille de la Nation

Orphelin de guerre

Chevalier de l’Ordre national du Mérite

  

Source : http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Funerailles-d-Helie-de-Saint-Marc-celebrees-vendredi-a-Lyon

image001.png

Funérailles d’Hélie de Saint-Marc célébrées vendredi à Lyon


Par Clothilde Dorieux

Publié le 27/08/2013  à 12:23


Avec le décès d’Hélie Denoix de Saint-Marc ce lundi 26 août, c’est une part de notre histoire qui disparait. Tour à tour résistant, déporté à Buchenwald, officier dans la Légion Etrangère, putschiste en Algérie puis prisonnier à Tulle, il avait finalement été réhabilité en 2003. Ses obsèques auront lieu vendredi après-midi à Lyon.

 image002.jpg

Hélie Denoix de Saint Marc s’est éteint lundi 26 août dans sa maison de campagne à La Garde-Adhémar, dans la Drôme. Il avait 91 ans.

Ses funérailles auront lieu jeudi à 15h en la cathédrale Saint-Jean, dans le centre historique de Lyon. La messe sera célébrée par le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon.

 Un destin exceptionnel

Militaire de carrière, il entame son destin exceptionnel en rejoignant les rangs de la résistance en 1940 à l'âge de 18 ans. "Il y a deux catégories de jeunes : ceux qui ne veulent pas rester étrangers au bouleversement auquel ils assistent, et ceux qui veulent se planquer. Moi, par tempérament et tradition familiale, je faisais partie de la première catégorie", expliquait-il à Bernard Pivot sur le plateau d’Apostrophes en 1989.

Ce bordelais né en 1922 a donné vingt ans de sa vie à la France. Il a cherché à comprendre et donner un sens à son aventure humaine. Il voulait que l’on puisse "comprendre avant de juger". À travers ses livres et son site internet, il s’est porté témoin de ce qu’il a vécu. "La guerre rend économe de sa salive. Ceux qui l’ont connue en reviennent souvent taciturnes, car ils ont appris le poids des mots", écrivait-il.

Ancien prisonnier français élevé au rang de Grand-croix

Arrêté par la Gestapo puis déporté à Buchenwald pendant deux ans, le jeune bordelais est retrouvé presque mourant et squelettique au moment de la libération par les troupes américaines. A sa sortie de l’Ecole de St Cyr en 1947, il s’engage dans la Légion étrangère. Il connait la guerre d’Indochine puis la Guerre d’Algérie. Pendant cette dernière, inquiet du changement d’attitude du Général de Gaulle, il se laisse convaincre par le Général Challe et participe au putsch militaire pour la prise d’Alger en 1961. Il était alors commandant par intérim du 1er régiment étranger de parachutistes (REP).

Comme ses camarades, il est condamné à dix ans de détention mais gracié au bout de cinq ans. C’est en 1966, à sa sortie de prison, qu’il vient s’installer à Lyon. Là, il s’engage dans des associations caritatives. En 2003, il reçoit l’insigne de Grand Officier de la Légion d’Honneur, puis la Grand-croix de la Légion d’Honneur en 2011.

 "Une référence morale et historique"

Dans un communiqué, le préfet du Rhône, Jean-François Carenco salue le "courage, l’humanité et la bravoure sans faille" dont Hélie de Saint Marc a fait preuve. Philippe Cochet, maire de Caluire-et-Cuire et député du Rhône, dit s’incliner "respectueusement devant la mémoire de cet homme qui par son parcours, constitue une référence morale et historique qui appelle nos consciences à la vigilance et à l’éveil face à toutes les formes d’oppression et de barbarie".

**********************************************************************

   image002.png

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE

  

DÉLÉGATION À L’INFORMATION ET À LA COMMUNICATION

DE LA DÉFENSE

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

 

Paris, le mardi 27 août 2013

 

Communiqué de Monsieur Jean-Yves Le Drian
Ministre de la Défense

 

Le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, salue la mémoire du chef de bataillon Hélie Denoix de Saint Marc, décédé hier à l'âge de 91 ans :

« Grand patriote, résistant de la première heure, déporté à Buchenwald, Hélie Denoix de Saint Marc a mené une carrière militaire prestigieuse en Indochine puis en Algérie. De sa complexité, il faut retenir aujourd'hui la force de son engagement d'officier et la générosité de son dévouement aux hommes dont il était responsable. Par ailleurs, il a su garder à travers les péripéties de l'Histoire, un esprit curieux et novateur, notamment dans le dialogue avec l'ancien ennemi allemand, en publiant avec le colonel August Von Kageneck le livre communnotre histoire, 1922-45 ».

 
 

 

 

Quelques commentaires

 

« La représentation de la classe politique et du gouvernement, demain, aux funérailles d’un soldat aussi "complexe" qu’Hélie Denoix de Saint Marc pourrait être mal interprétée au moment où l’engagement de la France en Syrie est envisagé ! » JFG

 

*************************************************

 

« L’hommage du ministre de la défense à Hélie Denoix de Saint Marc : BREF, MAIS ÉDIFIANT ! Je suis obligé de constater, avec effroi que certains socialistes n'ont pas changé... Les "va-t-en-guerre" en Syrie - et ailleurs auparavant - ont les mêmes réactions que ceux qui ont envoyé le contingent en Algérie. Pourquoi alors ne pas rendre hommage à un putschiste qui a voulu renverser la République française ? ». Michel Dandelot.

(PS) Mon commentaire a été rédigé avant le deuxième communiqué du ministre.

 

*************************************************

 

« Le lobby militaire va jouer sur le fait que le défunt était "grand-croix" et a donc droit aux honneurs civils et militaires de la République ! » RP

 

*************************************************

 

« Ne pas parler de son épisode putschiste qu’il n’a jamais renié, c’est trahir son engagement et, par-là, sa mémoire ». Jean-Philippe Ould Aoudia

*********************************************************************

MISE A JOUR

Aucun membre du Gouvernement ne participera demain aux obsèques de M. Hélie Denoix de Saint Marc

******************************************************


Funérailles d'Hélie Denoix de Saint Marc le 30 août à Lyon : communiqué Le Drian mis à jour

Paris, 29 août2013.

Même Le Figaro souligne la communication désordonnée du ministère de M. Jean-Yves Le Drian après la mort d’Hélie Denoix de Saint Marc : cf. http://www.lefigaro.fr/culture/2013/08/28/03004-20130828ARTFIG00461-helie-de-saint-marc-le-couac-du-ministere-de-la-defense.php 

Quoiqu’il en soit, aux termes de la dernière version, ci-après, du communiqué du ministre de la défense, il se confirme qu’aucun membre du Gouvernement ne participera demain aux obsèques de M. Hélie Denoix de Saint Marc.

La lecture d’un texte d’hommage a été mise à la charge du général d’armée Bruno Dary, réputé "ami" du Secours de France et frère de l’un des administrateurs de cette association créée en 1961 pour venir en aide aux détenus de l'OAS.

Elle-même statutairement composée d’anciens membres de cette organisation terroriste, liés tant par leur passé criminel que par leurs antécédents pénitentiaires, l’Adimad sera représentée aux funérailles de l’ancien officier putschiste, comme annoncé notamment sur deux sites Internet nationalistes : cf. http://chardon-ardent.blogspot.fr/2013_08_01_archive.htmlet http://www.parti-de-la-france.fr/actualite/3947/commandant-helie-denoix-saint-marc-est-decede-hier-matin-26-aout-2013.

Bref, une cérémonie entre soi se profile.

Jean-François Gavoury

Président de l’Association nationale

pour la protection de la mémoire

des victimes de l’OAS (Anpromevo)

********************************

Source : http://www.defense.gouv.fr/terre/a-la-une/hommage-le-commandant-helie-denoix-de-saint-marc-est-decede

[Hommage] Le commandant Hélie Denoix de Saint Marc, est décédé

Mise à jour : 29/08/2013 - 10 h 59

Si je rencontrais, demain, au coin d’une rue, l’adolescent que j’ai été, je voudrais qu’il n’ait pas à rougir de ce que je suis devenu. Je portais en moi une fièvre d’absolu.  Avec impatience, je rêvais d’un grand départ vers un avenir lointain. Extrait de Toute une vie

Ses obsèques se dérouleront vendredi 30 août à 15 heures, célébrées par le cardinal Barbarin à la cathédrale Saint-Jean. Le général d’armée Ract Madoux, chef d’état-major de l’armée de Terre, représentera le ministre de la Défense, monsieur Jean-Yves Le Drian, qui a salué « la mémoire de ce grand patriote, résistant de la première heure ».

Le gouverneur militaire de Lyon(GML), le général de corps d’armée de Braquilanges et le général commandant la Légion étrangère(COMLE), le général de division de Saint Chamas seront également présents à cette cérémonie religieuse. Après la messe, les honneurs militaires lui seront rendus sur le parvis de la cathédrale, accompagnés par la musique de la Légion étrangère ainsi que par une section d’honneur du 1e régiment étranger (RE).C’est le général d’armée (2s) Dary, en tant que président de l’Association des anciens légionnaires parachutistes, qui lira un texte d’hommage.

Le commandant Hélie Denoix de Saint Marc a fait son ultime voyage ce lundi 26 août 2013 au lendemain du 69e anniversaire de la Libération de Paris, lui qui s’était engagé à 19 ans dans la Résistance. Une vie complexe au destin exceptionnel : des camps de concentration de Buchenwald à son engagement à la Légion Étrangère, de l’Indochine à l’Algérie, du silence à l’écriture. Il était l’homme qui incarnait la grandeur et la servitude de la vie militaire. Un soldat qui, en quelques livres devint un écrivain primé et reconnu. Un auteur qui savait mieux que quiconque relater dans ses récits des faits d’armes oubliés, mettre en avant des « héros anonymes, des sans grade » pour reprendre l’expression chère à Erwan Bergot. Ses mémoires, les Champs de braise, reçurent le Prix littéraire de l’armée de Terre Erwan Bergot, devenant ainsi le premier lauréat de ce prix récompensant un ouvrage célébrant les valeurs de l’armée de Terre.

Droits : Armée de Terre 2013.

 

.

 

 

 

 

Tag(s) : #Associations

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :