Faut-il s’en étonner ? 

http://cessenon.centerblog.net/

 a2f9794a.jpg 

Gilbert Soulet qui est retiré au Pertuis nous a signalé la présence lors d’un salon des Antiquaires qui se tenait le week-end dernier dans sa bonne ville d’une œuvre à la gloire de l’OAS. Il s’agit d’une assiette décorée au verso du si tristement célèbre sigle et au recto d’un hommage aux prisonniers politiques de l’île de Ré.

L’exposante serait originaire de Mostaganem. En fait il y aurait eu deux vendues affichée au prix de 400 €. Gilbert Soulet qui nous a transmis l’information nous a également fait part de son indignation, nous la partagions.

J’ai réagi moi aussi en envoyant à tous ceux que le message de Gilbert Soulet ciblait le texte ci-après :

« Le duc de Bordeaux ressemble à mon père, mon père à mon frère et mon frère... De là j'en conclus que le duc de Bordeaux ressemble à.... comme deux gouttes d'eau !

De proche en proche, maintien du 5 décembre, larmes sur les harkis (mais qui donc les avait enrôlés dans cette armée fascisante ?), compassion pour les rapatriés (qui ont été les instruments du colonialisme avant d'en être les victimes), complaisance à l'égard des nostalgériques de tout poil, pardon et reconstitution de carrière des officiers putschistes, décoration de la légion d'honneur de membres de l'OAS... comment ne pas voir ainsi favorisés l'audience et le regain d'activité de cette organisation terroriste ?
Ah oui pour ce qui est du vécu des appelés du contingent ou du peuple algérien là par contre c'est silence radio !

Alors ne nous étonnons pas que dans un salon d'antiquaires on puisse trouver des assiettes décorées du sigle de l'OAS ! »

Peut-être même y a-t-il eu un client pour les acheter ?

 

Tag(s) : #Associations