Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ARIFDILLENSEGERDIJON17.jpg

Kader Arif, Ministre délégué aux anciens
combattants, aux côtés de François Rebsamen

(Photos Infos-Dijon)

 

Kader Arif : « On ne doit jamais oublier »

http://www.bienpublic.com/grand-dijon/2012/09/12/kader-arif-on-ne-doit-jamais-oublier

le-ministre-a-rappele-sa-grande-amitie-pour-francois-rebsam.jpg

Photo Th. B.

Pour le 68e anniversaire de sa libération, Dijon accueillait hier, Kader Arif. L’occasion pour lui de rappeler son amitié pour la ville.

Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants, a participé hier, à la traditionnelle cérémonie du 11 septembre, pour le 68e anniversaire de la libération de Dijon. L’occasion pour lui de faire une revue des troupes et de déposer une gerbe devant la plaque Rhin et Danube.

« Regarder vers l’avenir »

Interrogé sur les motivations de sa visite, il explique que Dijon « est une ville importante dans laquelle j’ai de grandes amitiés dont celle que j’ai liée avec François Rebsamen. Dijon a beaucoup compté dans l’histoire de la libération. C’est une ville magnifique qui a toujours combattu ». Quant à la cérémonie, il insiste sur l’importance de « garder une mémoire vive des événements, une mémoire de chaire. On ne doit jamais oublier, d’où l’importance de la présence des anciens combattants. Je suis ému de voir tous ces hommes qui ont su garder leur dignité. La question se pose d’ailleurs, quand ils ne seront plus là, comment garder cette mémoire vivante ? Nous ne devons pas forcément regarder vers les périodes anciennes de l’histoire mais plus vers l’avenir ».

Quant à l’évocation de la reconnaissance du 19 mars comme Journée nationale du souvenir de la guerre d’Algérie ou encore de la Journée unique du souvenir, il reste vague en pointant le fait qu’« il y aura un débat en sessions parlementaires où nous en discuterons. » Il précise quand même que « je ne suis pas là pour une mémoire officielle ».

 

Balma (Haute-Garonne)

Avec le présence de Guy Darmanin

Président national

La FNACA n'oublie pas la promesse de la Journée du19-Mars

 201209121262_w350.jpg

http://www.ladepeche.fr/article/2012/09/12/1437495-balma-la-fnaca-n-oublie-pas-la-promesse-de-la-journee-du19-mars.html

C'est dans un auditorium flambant neuf que le comité départemental la FNACA ( Fédération nationale des anciens combattants d'Afrique du nord) a effectué sa traditionnelle rentrée lundi en présence de Guy Darmanin, président national et départemental de la FNACA, du maire de Balma Alain Fillola, conseiller général, de Michel Baselga, président du comité de Balma et de tous les membres des comités de la Haute-Garonne.

En entrant dans le vif du sujet, cette réunion constructive et revendicative était axée sur fond de promesse, telle la reconnaissance officielle du 19-Mars, comme Journée du souvenir et de recueillement… promesse faite en 2002 et confirmée en 2007… donnant un espoir aux 350 000 adhérents que compte la FNACA au plan national. Mais comme l'ont rappelé dans leur intervention, Guy Darmanin et Michel Baselga, l'action continue plus que jamais en espérant ne pas être déçu par les promesses de candidat afin que cette date du 19 mars 1962 et du recueillement, soit à juste titre officialisée.

Un préambule de travail pour les 65 comités et 8 500 adhérents de la Haute Garonne qui s'est prolongé tard dans l'après- midi au travers des dossiers à caractère social, financiers, juridique, vie des comités, revendicatifs, enseignement, mutuelle… Un vin d'honneur offert par la municipalité clôturait cet après-midi.

 

Tag(s) : #Associations

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :