Les-20victimes.jpg

Un hommage a été rendu, vendredi dernier, à Paris à Mouloud Feraoun et à ses cinq compagnons assassinés le 15 mars 1962 à Alger par l’OAS, lors d’une cérémonie organisée par l’association “Les Amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs compagnons”.

Dans une allocution au siège du ministère du Travail, en face même de la plaque commémorative gravée des noms des six anciens inspecteurs de l’éducation, le vice-président de l’association, Michel Lambart, a affirmé que ces victimes ont été “sciemment choisies en fonction de leurs idéaux, de leurs responsabilités et de leurs origines”, afin de “consommer la rupture entre la France et l’Algérie”, alors que des négociations pour un cessez-le feu se poursuivaient à Evian.

 

L’allocution de Jean-Philippe Ould Aoudia
Président de l'association Les amis de Max Marchand,

de Mouloud Feraoun

  Et de leurs Compagnons

 

VENDREDI 7 DECEMBRE 2012

HOMMAGE AUX SIX FONCTIONNAIRES

DE L’ÉDUCATION NATIONALE

ASSASSINES PAR L’OAS

LE 15 MARS 1962

Je vous remercie, Monsieur le conseiller, de représenter et par conséquent associer Monsieur le ministre Michel Sapin à l’hommage qui sera rendu dans quelques instants à six fonctionnaires de l’Éducation nationale, assassinés par l’OAS le 15 mars 1962, sur leur lieu de travail, à Alger, et dans l’exercice de leur mission.

Je souhaite que le ministre sache combien nous avons été satisfaits que soit enfin adoptée par le Parlement la loi retenant le 19 mars comme journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie.

Ceux qui n’acceptent pas cette date :

- refusent de reconnaître que c’est la signature de la France qui a été apposée sur les Accords d’Évian.

- Que la signature d’un gouvernement élu démocratiquement a été apposée avec l’accord  préalable des Français obtenu par voie référendaire le 8 janvier 1961.

- Que c’est par référendum que les Français ont ensuite largement approuvé ces accords le 8 avril 1962.

Ceux qui n’acceptent pas cette date ne sont pas des démocrates. Pire, ils apparaissent (au grand jour) comme des négationnistes.

Mais la date du 19 mars, pour les membres de notre association, revêt une autre signification.

En effet, le lundi 19 mars 1962, le matin, un message du ministre de l’Éducation nationale était lu devant les élèves de tous les établissements de France, celui du hameau le plus humble comme la plus grande école.

À l’issue de la lecture de cette communication rendant hommage aux six enseignants assassinés, les élèves étaient appelés à respecter une minute de silence.

Pour les deux raisons que je viens d’évoquer :

- respect de l’engagement de la France d’une part,

- et hommage de l’Université toute entière aux six dirigeants des CSE d’autre part, l’adoption de cette loi représente une avancée plus que symbolique.

Je vous remercie, Mr. le conseiller, d’être notre interprète auprès de Mr. le ministre.

 

AVT Mouloud-Feraoun 6279

Tag(s) : #Associations