332619-charles-trenet-nouvelles-embrouilles-637x0-2.jpg

Le créateur de "Y'a d'la joie", "Boum" et de plus de 1.000 autres chansons, dont beaucoup entrées dans le patrimoine français, s'est éteint le 19 février 2001, à l'âge de 87 ans.

A cette occasion, un hommage unanime lui fut rendu sur les médias comme ils se le devaient dans de pareilles circonstances .

Charles Trénet est le fondateur de la chanson française moderne , il a pratiquement tout inventé , ce qui faisait dire à Bénabar "nous , on a inventé rien".
Charles Trénet, c'est la papa swing des années 30/40,  il a introduit le jazz dans la chanson : celui qui plaît tant à Thomas Dutronc aujourd'hui.

Que dire de ses merveilleuses mélodies : swing troubadour, devant la mer, quand j'étais petit, la poule zazou, le bonheur ne passe qu'une fois ou encore en quittant la ville pour ne citer que ces chansons qui expriment la jeunesse et le bonheur de vivre.

Charles Trénet , c'est aussi la chanson universelle qui atteint son apogée avec la mer mais aussi le soleil a rendez-vous avec le lune, mes jeunes années, que reste-il de nos amours, douce France  ou encore l'âme des poètes .

C'est aussi l'artiste surréaliste avec une noix  ou monsieur vous oubliez votre cheval.

C'est la poésie avec l'oiseau des vacances, la folle complainte, fidèle, la route enchantée pour ne citer qu'elles.

Ce sont des mélodies plus intimes comme le revenant, c'est avant tout l'expression de la joie avec "y a d'la joie, je chante ou boum".

Bref, c'était un artiste complet au talent jamais égalé aujourd'hui.

 


 
 

 

 

 

Tag(s) : #Associations