Méricourt (Pas-de-Calais)

51e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie

http://www.mairie-mericourt.fr/51-eme-anniversaire-de-la-fin-de

19mars-2dc71.pngDans le Sud-Ouest :

http://www.sudouest.fr/2013/03/09/le-19-mars-reconnu-989331-2435.php

 

Le 19 Mars reconnu

Auch et Eauze

 Eauze.jpg

Édouard Minguez entouré d’André Casabonne, Guy Dauriac et des membres du bureau. (Photo S. Lasmènes)

Selon sa volonté de visiter, chaque année, un nouveau bourg du canton d’Eauze, le comité de la FNACA a récemment tenu son assemblée générale dans la salle de la mairie de Lannepax, où ses membres étaient accueillis par le maire Guy Dauriac.

Devant une nombreuse assistance, le président Édouard Minguez s’est félicité du maintien de l’effectif aux alentours des 300 adhérents, chiffre dû à l’arrivée de néo-Gersois. Dans son rapport d’activités, il annonçait la reconnaissance officielle de la date du 19 mars 1962, marquant le cessez-le-feu de la guerre d’Algérie. Lequel faisait suite aux accords signés à Évian, la veille, entre les ministres Joxe, Buron et de Broglie pour la France et Krim Belkacem pour le GPRA (1). Il mettait fin à des événements qui avaient débuté le 1er novembre 1954 par l’attaque de l’autocar reliant Arris à Biskra, au cours de laquelle un couple d’instituteurs, M. et Mme Monnerot, avait été abattu ainsi que le Caïd Hadj Sadok qui avait voulu les protéger.


Participation maximale

Le 19 mars signifiait la fin de cette guerre qui a mobilisé des millions de jeunes appelés ou rappelés et qui aura coûté des dizaines de milliers de vies humaines.

Pour conclure sur ce point, Édouard Minguez a demandé une forte participation pour la commémoration du 19 Mars, tant à Eauze qu’à Auch.

Il s’est ensuite dit satisfait de l’avancée du montant de la retraite du combattant et espère voir aboutir l’octroi de la carte du combattant à tous ceux qui ont servi au minimum 120 jours jusqu’à la date du 2 juillet 1962, (PS : une proposition de loi est déposée par le sénateur Néri pour que l’attribution de la carte du combattant soit élargie et accordée sur une période à cheval sur la date du 2 juillet 1962)  puisque cette date signifie véritablement la fin de la guerre d’Algérie.

Il est rejoint sur ce sujet par André Casabonne, vice-président départemental et membre du bureau national de la FNACA, qui rappelle le devoir de mémoire qui s’impose à la fédération. Les deux responsables ont ainsi réitéré leurs demandes aux adhérents de participation, dans le maximum de leurs moyens, aux différentes commémorations officielles du 11 Novembre, du 8 Mai, du 14 Juillet…

Le bureau. Président, Édouard Minguez ; vice-président, Jean Morandin ; secrétaire, Philippe Lasmènes ; trésorier, Joseph Sanz.

(1) Gouvernement provisoire de la République algérienne.

http://www.sudouest.fr/2013/03/09/le-souvenir-a-fleur-de-peau-989233-4484.php

 Comité FNACA de Sauveterre-Salies

Le Souvenir à fleur de peau

Salie-Sauveterre.jpg

René Sarrailh, président, et André Elissalt, secrétaire de la FNACA Salies-Sauveterre échangeant des souvenirs. (Photo J.-P. T.)


La date du 5 décembre choisie par l’association ACPG-CATM, lors de son assemblée générale, pour honorer, à Saint-Gladie, la mémoire des trois soldats originaires du village et morts lors de la guerre d’Algérie provoque des remous.

René Sarrailh, le président du comité Sauveterre-Salies de la FNACA (Fédération nationale des anciens combattants en Algérie), visiblement irrité, n’y va pas par quatre chemins : « Le 19 mars est, depuis la promulgation par le président de la République de la loi du 6 décembre 2012, la seule journée nationale du Souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes de la guerre d’Algérie. Nous appelons donc tous les anciens d’Algérie à se joindre à nous, ce jour-là. Nous y honorerons la mémoire des cinq appelés des cantons de Salies et de Sauveterre dont les trois soldats de Saint-Gladie morts pour la France, ainsi que celles des 30 000 victimes du conflit. »

 

Commémoration le 19 mars

Le responsable va même un peu plus loin. Il estime que pour les anciens combattants, c’est faire preuve de civisme que de participer aux manifestations officielles. « Viendrait-il à l’idée de nos camarades de refuser d’aller devant le monument aux morts les 8 mai et 11 novembre, qui sont, au même titre, des dates nationales ? À chacun de prendre ses responsabilités, en toute âme et conscience… ». La FNACA, donc, commémorera cet événement le 19 mars : le matin, au mémorial départemental de Billère, et l’après-midi, devant le monument aux morts de Barraute-Camu, à 18 heures.

Jean-Paul Tuya

En Saône-et-Loire (Bourgogne)

Sainte-Croix

Le secteur 11 mobilisé

 pour les cérémonies du 19 Mars

Sainte-Croix.jpg

Jeudi matin à la salle des fêtes, il revenait au comité local présidé par Jean Loisy, la réunion du secteur 11, qui regroupe 11 comités locaux de la Bresse, sous la responsabilité de Bernard Colin, vice-président départemental et avec la participation d’Annie Bruley au niveau des veuves.

Le secteur compte 591 adhérents, dont 67 veuves. Belle occasion pour les responsables de donner des informations nationales et départementales, notamment au niveau de la carte du combattant. Le point d’orgue a bien été l’éclat qui doit être donné partout à la commémoration du 19 mars 1962, qui désormais appartient officiellement à l’Histoire de notre pays, au même titre que le 11 Novembre et le 8 Mai. En effet, la reconnaissance officielle du 19 Mars comme Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc, fait donc partie des cérémonies nationales de notre pays.

Chaque comité a été invité à envoyer une délégation pour la cérémonie officielle à Louhans, à 18 h 30.

Perrecy-les-Forges

FNACA : les membres préparent

 le 19 Mars

Perrecy-les-Forges.jpgLe président de la section locale de la FNACA, Michel Guinet, a ouvert la séance en souhaitant la bienvenue à tous, avant de passer la parole à Gérard Lagru, vice-président départemental. Celui-ci a annoncé un effectif de 353 adhérents pour le secteur 5, qui regroupe les communes de Toulon-sur-Arroux (84), Palinges (35), Sanvignes (77), Génelard (49), Ciry-le-Noble (43) et Perrecy-les-Forges (65), impliquant également les veuves.

 

Au niveau départemental, la FNACA compte 8541 adhérents. La commémoration du 19 Mars, journée officielle du Cessez-le-feu de la guerre d’Algérie, va donner lieu à des cérémonies à Charolles, Blanzy et également dans d’autres communes.

Congrès départemental le 21 octobre

Plusieurs informations départementales et nationales ont été données sur les conditions des veuves, sur le Mémorial de Blanzy, sur les diplômes d’honneur et médailles militaires… La carte d’adhérent au national augmentera de 1 €.

Après avoir épuisé l’ordre du jour, le comité FNACA perrecycois invitait les personnes présentes à prendre le verre de l’amitié.

Deux dates sont à retenir : celle de la réunion du conseil départemental qui est fixée au 21 octobre à Toulon-sur-Arroux et celle du congrès départemental, le 14 novembre à Autun.

 

Montceau-les-Mines

Le 19 Mars se prépare

Montceau-les-Mines.jpg

Les membres du comité directeur de la section de la FNACA se sont retrouvés afin de mettre au point les derniers détails de la journée du 19 Mars.

C’est au local des rives du Plessis que se tenait la réunion du comité directeur de la section locale de la FNACA animée par Daniel Comte, président.

Les responsables ont dans un premier temps parlé longuement de la conférence qui avait lieu récemment à Cluny, animée par Alain Néri, qui traitait du 19 Mars. « Un moment passionnant et très intéressant », déclarait le président Comte, relatant, entre autres, le parcours politique qui a conduit à la reconnaissance du 19 Mars, date de la fin de la guerre en Algérie.

Repas le 17 avril

Les travaux se sont ensuite poursuivis par un tour d’horizon des possibilités d’obtention du diplôme d’honneur de la Fnaca, le compte rendu du comité régional qui s’est tenu à Ciry, avant de passer aux futures cérémonies du 19 Mars (voir encadré).

Cette réunion s’est achevée par la préparation du repas de l’association qui se tiendra le 17 avril au Triskel à Blanzy.

Les membres ont également évoqué la possibilité d’un partenariat avec les comités de Blanzy, les Bizots et Marigny pour participer au voyage le 3 juillet à Bligny-sur-Ouche.

La prochaine réunion aura lieu le 18 mars à 17 heures au local du Plessis.

Les cérémonies débuteront à 10 heures à Mont-Saint-Vincent, puis à 11 heures à Mary, à 14 heures au mémorial de Blanzy et à 18 heures au monument aux morts de Montceau.

Tag(s) : #Associations