PHOTO1.jpg

Perché au-dessus du village de La Rochepot, le château du même nom est un des joyaux architecturaux de la Bourgogne. Ses tours et ses flèches qui percent les brumes de l’aube lui confèrent un aspect fantastique, digne d’un conte de fées.

ROCHEPOT2.jpg

Sur proposition de la Commission nationale des monuments historiques, réunie à Paris le 25 mars 2014, Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, a classé monument historique le château de Rochepot par arrêté signé le 1er avril dernier.

ROCHEPOT3.jpg

S’il est probablement le plus beau château de Côte-d’Or, ou celui qui excite le plus notre imagination, il est également un exemple bourguignon avec sa superbe toiture de tuiles vernissées caractéristiques.

ROCHEPOT4.jpg

Emblématique du style néo-gothique bourguignon du XIIIe siècle, il sera maintes fois remanié, notamment au XVe, puis entièrement restauré au XIXe. Il n’était jusque là qu’inscrit aux Monuments historiques et non pas classé.

ROCHEPOT5.jpg

Construit au XIIIe siècle sur les ruines, encore visibles dans la forêt, du château primitif du XIe du seigneur de Montagu, Alexandre de Bourgogne, il est acheté en 1403.

ROCHEPOT6.jpg

Il est alors connu sous le nom de Roche-Nolay, par le seigneur Régnier Pot qui lui donne ensuite son nom. La Roche-Pot sera transmise à son fils Jacques Pot qui le transmettra à son tour à Philippe Pot.

ROCHEPOT7

Lors de la Révolution française, le monument renommé Château de la Roche-Fidèle sera déclaré “bien national” puis, en partie démantelé et privé de son donjon.

ROCHEPOT8.jpg

Les ruines seront rachetées au XIXe par la famille Sadi-Carnot qui entreprendra une restauration d’envergure, mais respectueuse des schémas du XVe.

ROCHEPOT17.jpg

Chaque année, explique le ministère de la Culture, environ 500 immeubles et 3000 objets mobiliers sont protégés en France au titre des monuments historiques, du fait de leur intérêt historique, artistique ou architectural. Toute demande de protection formulée par des personnes publiques ou des propriétaires privés est examinée par une commission consultative placée auprès du préfet de Région pour l’inscription, et auprès de la ministre pour le classement.

ROCHEPOT16.jpg

Le château est en lui-même un monument magnifique et exceptionnel, mais il renferme également quelques pièces remarquables, telles que les cuisines. Dans la perspective d’un rachat, un classement aux Monuments historiques éviterait la dilapidation du mobilier intérieur, en obligeant le futur acquéreur à en conserver l’intégralité.

Tag(s) : #Associations