CONGRESFNACA1.jpg

 Le comité départemental de la FNACA a tenu vendredi 16 mai 2014 son assemblée générale à Saint-Henri en l'absence du président Roland Gelet, excusé lors de cette assemblée.

Roland-Gelet.jpgSOUVENIR : Roland GELET "C'est la rue où j'habite"

C’est Michel Tissier président du comité du Creusot qui a accueilli les participants, en présence du maire André Billardon. Le président a chaleureusement remercié la salle et la municipalité pour leur aide morale et matérielle apportée.

DEUX.jpg
«  Le comité du Creusot a été créé en 1961, il compté alors quelques 300 adhérents et rapidement il a été envisagé de créer des comités voisins. C’est ainsi que sont nés les sections de Montcenis, du Breuil, et de Torcy. » a déclaré le président «  aujourd’hui, le temps faisant inéluctablement son œuvre nous sommes 170 adhérents. Pour mémoire deux congrès départementaux ont été organisés à Chalon, en 1984 et 2001.  Pour ce dernier c’est Daniel Cattanéo qui en fut le maître d’œuvre. » En sa mémoire et en celle de deux adhérents disparus cette semaine Jean Contassot et Robert Saunier, une minute de silence a été observée.

TROIS.jpg
Les représentants des différentes commissions ont alors fait leur rapport : mutuelles, commission juridique, commission sociale départementale, veuves, journal des anciens d’Algérie.
L’organisation du futur congrès départemental qui aura lieu à Louhans le  20 novembre prochain a été abordée.

QUATRE.jpgCINQ.jpgSIX.jpg 

RESOLUTIONS

Après le changement et la formation d’une équipe resserrée, il a pris acte du maintien de M. Kader ARIF en tant que secrétaire d’Etat auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire.
Au nom de ses 8468 membres, la FNACA a tenu à attirer l’attention du gouvernement sur la nécessité de préserver les droits acquis par ceux dont les sacrifices pour le pays ne doivent pas être rappelés qu’au moment des commémorations.
Le comité départemental en appelle aux responsables qui sont chargés de préparer le prochain budget 2015 des anciens combattants pour qu’ils tiennent compte de la diminution inéluctable du nombre des ayant droits, afin de préserver le droit à la réparation et de garantir le pouvoir d’achat de tous les pensionnés.
Dans le domaine de la mémoire, la FNACA représentative de la troisième génération du feu, s’associe pleinement à toutes les initiatives qui vont marquer le centenaire de la grande guerre et le soixante-dixième anniversaire du débarquement et de la libération, comme elle s’est manifestée pour honorer toutes les victimes de la guerre d’Indochine à l’occasion du soixantième anniversaire de la fin de ce conflit.
Après l’immense succès des cérémonies du 52e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie le 19 mars dernier, la FNACA réitère avec insistance le vœu que le Mémorial national de la guerre d’Algérie et des combattants de Tunisie et du Maroc retrouve sa vocation initiale et qu’il soit exclusivement réservé à l’hommage qui est dû à tous ceux qui sont morts pour la France en Afrique du nord sous l’uniforme de la nation.
Comme elle l’a rappelé à M. Kader Hafi à l’occasion de l’entretien qu’il a accordé aux familles des disparus des Abdellys de 1956, la FNACA demande que tous les militaires morts en service lors des conflits d’Afrique du nord puissent bénéficier de la mention « Morts pour la France ».
Une minute de silence a été observée à la mémoire de Jean Andrejewski et de Roland Saunier. Le Creusot avait déjà organisé deux congrès départementaux en 1984 et 2001.

Tag(s) : #Associations