Pour les remises de la Légion d'honneur : le changement c'est aussi maintenant... Rappelez-vous, chers amis, la honteuse remise de la Légion d'honneur à un ancien OAS en cliquant sur le lien ci-dessous :

   http://dandelotmije.over-blog.com/article-la-legion-d-honneur-a-jf-collin-une-insulte-a-toutes-les-victimes-de-la-guerre-d-algerie-un-art-87817679.html

Les gestes scandaleux de la France c'est fini !!! Aujourd'hui c'est un ancien combattant contre l'OAS qui est honoré, notre ami Yvon Zebic que nous félicitons vivement... Merci pour avoir combattu cette organisation anti républicaine, terroriste et criminelle.

Michel Dandelot

*****************************************************************

http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/legion-dhonneur-juste-reconnaissance-pour-yvon-zebic

 

201207175004ddae8e63e-0-620969.jpg

Yvon Zebic, ancien médecin du quartier Croix-Rouge, est décoré.

Legion_honneur-f2352.jpg

Le lieutenant-colonel Thierry Forest, commandant le groupement de Gendarmerie mobile III/7 de Reims, a remis la médaille de chevalier dans l'ordre national de la Légion d'honneur à Yvon Zebic, le vendredi 13 juillet 2012 au cours de la prise d'armes célébrant le 223e anniversaire de la Révolution, devant les troupes du 132e BCAT de Suippes.

Un sang-froid incomparable

Cette distinction lui a été attribuée par le ministère de la Défense et des Anciens Combattants. Elle suit, chez M. Zebic, la croix de la valeur militaire avec étoile de vermeil qu'il a reçue pour un comportement remarquable pendant la guerre d'Algérie où, comme le précise la citation, il «… n'a cessé de se distinguer par son allant, son sang-froid et son esprit de décision », en particulier au cours d'un combat contre l'OAS où il «… a magnifiquement confirmé ses qualités de chef».
« Ce fut la première fois qu'ils échouaient (l’OAS) dans une tentative contre le contingent. Ils n'ont plus essayé ensuite », explique-t-il. « J'ai tout fait pour limiter les victimes du combat comme l'a signalé le général Katz, commandant le corps d'armée d'Oran, dans son livre « L'honneur d'un général - Oran-1962 » (Editions L'Harmattan) où il précise : « Un commando tire délibérément sur une section d'appelés du 21° R.I. chargée de régler la circulation au rond-point Gambetta.
Si l'affaire ne se termine pas tragiquement, c'est grâce au sang-froid d'un incomparable sous-lieutenant du contingent qui garde ses hommes en main et évite que l'accrochage ne dégénère en fusillade générale » contrairement à ce qui s'était passé le 26 mars à Alger, au cours de la sanglante fusillade de la rue d'Isly». La reconnaissance d'avoir évité des dizaines de morts et blessés supplémentaires ne lui fera jamais oublier qu'il a eu un tué et des blessés du contingent.
Yvon Zebic a dédié cette décoration « à mes parents qui, malgré les injustices dues à la faute d'être étrangers et ouvriers, ont été des exemples de toutes les qualités humaines, à mes petits-enfants qui m'apprennent l'avenir, à tous les anciens d'Algérie qui ont été tant sacrifiés et sont toujours oubliés, aux anciens harkis qui ont été lâchement abandonnés, à tous ceux qui sont discriminés et pour qui je me bats toujours, en particulier dans mon quartier Croix-Rouge. »

Tag(s) : #Associations