Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1401487297330.jpg

Gabriel Fernández, maire de Polop.

  [http://www.elperiodico.com/es/noticias/internacional/polop-cancela-homenaje-los-ultras-del-colonialismo-frances-3287114]

 
Le maire socialiste fait marche arrière et retire l’autorisation pour dissiper les «doutes»

    C'était un hommage voilé aux terroristes qui s'opposaient à l'indépendance de l'Algérie

 

LAURA L. DAVID / VALENCIA

ELIANNE ROS / PARÍS

 

Samedi 31 mai 2014

 

Finalement, le cimetière municipal de Polop (Alicante) n'accueillera pas la manifestation d’hommage au colonialisme prévue par l'extrême droite française le 7 juin. Cela a été confirmé hier à El Periódico par le maire, le socialiste Gabriel Fernández Fernández, qui a désapprouvé l'hommage après l'information publiée par ce journal sur la véritable intention de l'association instigatrice du projet, l’Adimad, qui rassemble des ex-membres de l'OAS, groupe armé opposé à l'indépendance de l'Algérie, considérée comme terroriste en France et auquel on attribue plus de 2.000 morts.

Le projet consistait en l’installation de deux stèles rendant hommage à ceux qui se sont opposés à l'indépendance de l'Algérie et au « peuple espagnol » qui, pendant le franquisme, a reçu les exilés de la colonie française, parmi lesquels il y avait des membres de l'OAS.

Toutefois, selon la convocation interne de l'Adimad, à laquelle le journal a eu accès, il était prévu d'ajouter les noms « inscrits dans le bronze » de Roger Degueldre, créateur des commandos Delta, bras armé de l'OAS ; Jean Bastien-Thiry, qui a dirigé un attentat contre le général Charles de Gaulle ; et Albert Dovecar et Claude Piegts, condamnés tous les deux pour le meurtre du commissaire central d'Alger.

L'hommage a indigné les victimes de l'OAS, qui poursuivent une bataille juridique contre l’Adimad et ont accusé le maire d'utiliser un « double langage ». « Un émoi s’est créé, que nous ne voulons pas entretenir », a admis Fernández, qui maintient que l'intention du conseil municipal n'était autre qu’un geste de « reconnaissance à l’égard des personnes de la commune et de la région ayant été en Algérie ». Et d’insister sur le fait que le projet porté par l’Adimad, une association présidée par Jean François Collin, membre du Front National (FN), n'avait pas de lien avec l'extrême droite française. « Les plaques que nous avions autorisées ne disaient rien de mal, mais peut-être une certaine organisation voulait-elle quelque chose de différent, et c'est pourquoi nous avons décidé d’annuler cette initiative avant qu'elle ne crée davantage de doutes », se défend le maire.

PRESSION DIPLOMATIQUE- Fernández affirme qu'il a pris la décision sans que les autorités diplomatiques françaises ou espagnoles n’aient demandé à la municipalité de s’expliquer. Cependant, comme le journal a pu l’apprendre, l'ambassade française a effectivement fait savoir à la Maison de France à Alicante que l'affaire « préoccupe beaucoup » l'ambassadeur français en Espagne, Jêrome Bonnafont. L'association culturelle française se désolidarise totalement de l'hommage.

Esquerra Unida, qui avait demandé l'annulation du projet, interviendra auprès du Ministère de l'Intérieur à ce sujet. Le député d'EUPV-Els Verds au Congrès, Ricardo Sixto, a rappelé hier que ce type d'hommage « a été interdit en France » et que « c'était le franquisme qui avait accueilli ces groupes d'extrême droite ». « Il ne s'agit pas d’une initiative privée, comme le mentionne de façon regrettable le maire de Polop, mais d’un acte politique d'hommage à un des terroristes condamné pour l'attentat contre de Gaulle ». Sixto demandera au ministre (de l’intérieur) Jorge Fernández Díaz de faire la lumière sur l’origine de l’autorisation donnée à un projet qui serait illégal de l'autre côté des Pyrénées. "Qu'est-ce que ferait le ministre si en France un hommage était organisé à l’intention d’ETA ?", s'est interrogé Sixto.

    image001


Tag(s) : #Associations

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :