Image_1.jpg

Un titre de film, rien d’autre !

L’ancien sergent déserteur Gérard Baudry, né le 24 janvier 1929 à Thorigné-d’Anjou (Maine-et-Loire), avait publiquement, avec fierté et moyennant les détails les plus choquants, relaté les circonstances de sa participation au lâche assassinat, à Aix-en-Provence, le 24 juin 1962, du commandant Joseph Kubasiak, militaire loyaliste reconnu Mort pour la France (cf. "L'honneur perdu du commandant K.", de Roger Martin aux Éditions Oslo, octobre 2013 et http://www.liberation.fr/politiques/2014/03/21/carpentras-dans-la-gueule-du-loup_988964

+

http://www.dandelotmije.com/article-en-souvenir-de-joseph-kubasiak-mort-pour-la-france-le-24-juin-1962-107394919.html)

Nommé chevalier de la Légion d’honneur par décret du Président de la République (M. Nicolas Sarkozy) en date du 30 avril 2007, pris sur le rapport du Premier ministre (M. François Fillion) et de la ministre de la défense (Mme Michèle Alliot-Marie) au titre des anciens combattants d’AFN, Gérard Baudry avait été décoré le 13 juillet 2008, dans les annexes du Sénat, par le général Pichot de Champfleury en présence notamment de Mme Michèle Alliot-Marie.

Cet ancien tueur à la solde de l’OAS, condamné à mort, puis gracié, avait en février 2011 :

- présenté, heureusement sans succès, une requête (en tierce opposition) contre la décision du tribunal administratif de Marseille en date du 7 juillet 2008 ayant ordonné l’enlèvement du cimetière de Marignane de la stèle y glorifiant l’organisation ;

- revendiqué à cette occasion la responsabilité de ses crimes passés en affirmant que la République, en lui accordant une distinction honorifique, avait démontré le caractère parfaitement respectable de ses antécédents au sein d’un mouvement séditieux.

Gérard Baudry est mort le 8 avril 2014.

Une messe de requiem est prévue mardi (15 avril) à Saint-Nicolas du Chardonnet le jour de ses funérailles.

Sa dépouille sera accueillie au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne).

Mes pensées seront, ce jour-là, à l’intention des descendants de Joseph Kubasiak et des familles de victimes du terrorisme de l’OAS.

Jean-François Gavoury

Fils de victime de l’OAS


 

 

Tag(s) : #Associations