DSC03348.JPG

DSC03342.JPG

DSC03345.JPG

  2190253_8ea7c956-0a84-11e2-a9c2-00151780182c-copie-1.jpg

(lp/sébatien morelli.)

http://www.leparisien.fr/essonne-91/a-evry-les-anciens-d-algerie-inaugurent-leur-memorial-30-09-2012-2190769.php

 

Près de 700 personnes ont assisté hier, au parc des Coquibus à Evry, à l’inauguration du mémorial départemental de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie. Sur les murs du mémorial sont inscrits les noms des 136 Essonniens morts pour la France entre 1952 et 1962. Sur le chemin du monument, 57 colonnes ont été érigées, symbolisant les 57 communes du département qui ont eu à déplorer au moins un mort au cours de ce conflit.

 Guerre d'Algérie : un monument géant à Evry

 http://www.leparisien.fr/abo-essonne/guerre-d-algerie-un-monument-geant-a-evry-en-2011-08-05-2010-913806.php

 La FNACA (Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie) a fait construire à Evry l'un des plus beaux mémorials de France, en hommage aux 136 Essonniens morts pour la France lors de la guerre d'Algérie et des combats au Maroc et en Tunisie. Le projet devenu réalité, conçu par les élèves de l'école de reconversion professionnelle de l'ONAC (Office national des anciens combattants) située à Soisy-sur-Seine, est assez ambitieux. Il a été installé sur 2500 m2 dans le parc des Coquibus, avec un grand parvis de 64 m sur 25, et une « vallée des colonnes », chacune d'elles portant le nom d'une ville ayant perdu un habitant lors de ces conflits.    

arton691-58eab.jpg

Archives du 19 mars 2012

Des commémorations dans 43 villes essonniennes

 http://www.leparisien.fr/espace-premium/essonne-91/des-commemorations-dans-43-villes-essonniennes-19-03-2012-1912262.php

  19.03.2012

Aujourd'hui, 43 communes de l'Essonne ont inscrit à leur agenda une commémoration pour marquer le cinquantenaire de la fin de la guerre en Algérie. Pourtant, depuis le décret du 26 septembre 2003, c'est le 5 décembre qui a été choisi comme date officielle pour marquer la fin de ce conflit qui dura de 1954 à 1962. En référence au 5 décembre 2002, quand le président Jacques Chirac a inauguré, quai Branly à Paris, un Mémorial en hommage aux plus de 24000 victimes françaises mortes en Algérie. Mais pour certaines associations d'anciens combattants, ce choix n'a pas de valeur historique. De nombreux élus préfèrent aussi organiser des cérémonies le 19 mars, date du cessez-le-feu, le lendemain de la signature des accords d'Evian. Mais cette date a toujours fait polémique, car certains rappellent que des atrocités ont été perpétrées après les accords d'Evian, notamment pour les harkis et les rapatriés. Jérôme Guedj, le président (PS) du conseil général, est attendu aujourd'hui à Evry, tout comme Manuel Valls, maire (PS) d'Evry mais aussi le sous-préfet. « Dans le département, deux communes ont choisi de respecter la date du 5 décembre », précise Michel Duplenne, responsable du journal « Ancien d'Algérie Essonne ».

Tag(s) : #Associations