130919145051122_98_000_apx_470_.jpg

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Kader-Arif-Un-14-juillet-2014-sous-le-signe-du-Centenaire-_6346-2230324-fils-tous_filDMA.Htm

Ce jeudi matin, à l’occasion du 79e congrès de la Fédération nationale André-Maginot à Saint-Malo, le ministre délégué aux Anciens combattants a évoqué les commémorations du centenaire de la Grande Guerre.

« Je peux vous dire que le 14 juillet 2014 sera placé sous le signe du Centenaire, a indiqué Kader Arif. En faisant défiler les unités d’environ 60 pays ayant participé à la guerre 14-18, ce sera l’occasion de rappeler la paix et la réconciliation entre les peuples. Je souhaite y associer les jeunes du monde entier. Cent ans après que la France ait été le champ de bataille du monde, les Champs-Elysées deviendront un champ de la mémoire partagée entre les Nations. »

Une minute de silence le 3 août 2014

Le 3 août 2014, à l’occasion de l’anniversaire de l’entrée en guerre, le Gouvernement va organiser une minute de silence. « L’idée retenue à l’échelle nationale - et j’essaye qu’elle le soit à l’échelle européenne - est de faire une minute de silence partout. Dans toutes les villes, il y aurait les sirènes qui se déclencheraient avant 20 h, en fin de journée. Tout s’arrêterait, dans les aéroports, dans les gares. Un vrai moment de recueillement autour de cette mémoire collective, autour de l’idée que la France a été un champ de bataille, autour des 22 millions de morts civils et militaires, qu’a connu cette guerre. »

Le 6 juin 2014 à Sword Beach

2014 sera également l’année des soixante-dix ans du débarquement en Normandie. Une grande cérémonie sera organisée le 6 juin, « en présence du Président de la République qui a invité l’ensemble des chefs d’Etat et de Gouvernement. Cela se passera à Ouistreham, à Sword Beach. Habituellement, c’était à Omaha, où à Utah. Là, c’est une manière de dire qu’il y a eu aussi un débarquement anglais. C’est là aussi qu’a débarqué le Commando Kieffer, avec les 177 Français qui ont marqué le 6 juin 1944. »

Un monument pour les soldats morts

en opération extérieure

Vieux serpent de mer, le projet de monument aux morts en opérations extérieures est souvent revenu dans les conversations lors de ce congrès de la Fédération André-Maginot des anciens combattants. Ce monument prendra place à Paris, dans le VIIe arrondissement. Le lieu exact fait encore l’objet de discussions. Kader Arif a rappelé que trois propositions ont été faîtes « mais l’avis définitif n’a pas été rendu. Nous devons nous préparer à ce que la procédure soit plus longue que ce que nous avions envisagé. Nous maintenons les crédits (un million d’euros) ».

Sur la polémique de l’inscription, ou non, des noms des soldats engagés en opération extérieure avant 1962, notamment en Corée, le ministre a tranché : « Ces noms seront inscrits. » Se justifiant : « J’ai été en Corée pour une cérémonie devant un monument dédié aux soldats français tombés en Corée. Je ne vois pas comment il pourrait y avoir des monuments dédiés aux soldats français en Corée et pas en France. »

Tag(s) : #Associations