Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Auxy

Médailles et diplômes pour trois adhérents de la Fnaca

AUXY.jpg

Mardi à la maison des associations, à l’issue de la cérémonie commémorant la journée nationale du souvenir, trois membres de la Fnaca ont été mis à l’honneur.

Le président Guy Maurice a remis à Jacqueline Delassaire, secrétaire et responsable des veuves pour le comité d’Antully, ainsi qu’à Bernard Rebourg, le diplôme et la médaille d’honneur Fnaca intitulé “fidélité et dévouement” pour leur investissement. Quant à André Demassu, porte-drapeau de la commune, il s’est vu attribuer, par le maire Michel Belhomme, le diplôme d’honneur avec insigne des porte-drapeaux. Une fonction qu’il assure depuis maintenant six ans lors des diverses manifestations patriotiques.

BOURBON-LANCY

19 MARS

Commémoration de la fin

 de la guerre d’Algérie

BOURBON.jpgLe 19 Mars étant devenu une date officielle d’hommage aux victimes civiles et militaires en Afrique du Nord, c’est depuis la place de l’Église qu’un cortège de 150 personnes a pris le départ, mardi soir, vers le monument aux morts de la place de la Mairie. Aux côtés des anciens combattants, on trouvait des élus, dont le maire de Bourbon-Lancy, Jean-Paul Drapier et la députée, Édith Gueugneau, 13 porte-drapeaux, ainsi que des représentants de la gendarmerie, sapeurs-pompiers, société philharmonique. Pour la première fois depuis 50 ans, les enfants des écoles participaient et ouvraient le défilé.

Devant le monument, le message de la Fnaca a été lu par Hubert Louis et celui du ministre Kader Arif par Jean-Paul Drapier, avant le dépôt de gerbe la minute de silence et la Marseillaise.

CANTON

 DE Sennecey-le-Grand

 Cérémonie de commémoration

 du 19 Mars 1962

 En souvenir des victimes

SENNECEY1.jpgLa loi du 6 décembre 2012 a fait du 19 mars la Journée nationale du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes militaires et civiles d’Algérie, de Tunisie et du Maroc.

Cet anniversaire du Cessez-le-feu en Algérie du 19 mars 1962 a été célébré pour la 51e fois par le comité cantonal Fnaca. Année après année, le comité est venu s’incliner, toujours accompagné par le sénateur Jean-Paul Emorine, sur les sépultures de Daniel Perrin (Gigny) et Bernard Baum (Laives), avant d’honorer toutes les victimes des conflits en AFN par des cérémonies patriotiques devant les monuments aux morts de ces villages et du chef-lieu de canton.

Une importante délégation

Par sa légitimité, l’intensité nouvelle et sereine de ce 19 mars 2013 a accompagné l’importante délégation (70 à 80 personnes) sur ses lieux habituels de mémoire où ont été lus les communiqués du ministre Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants : « La France n’oublie pas les hommes, femmes et enfants dont le destin fut bouleversé après cette date… C’est désormais une mémoire apaisée qui doit être recherchée… »

Le Comité national de la Fnaca a rappelé que : « Commémorer c’est permettre une écriture correcte de l’Histoire dans la recherche de la vérité sans laquelle rien ne peut se construire, c’est préserver l’avenir.»

SENNECEY2.jpgSENNECEY3.jpgSENNECEY4.jpg

Chassigny-sous-Dun

le 19 mars

Avec les habitants !

CHASSIGNY.jpgChristian Daubard a célébré avec quelques jours d’avance la cérémonie du 19 Mars 1962, date du Cessez-le-feu en Algérie. En présence des anciens combattants et des représentants de la Fnaca, une gerbe a été déposée devant le monument aux morts. Dans son discours, le maire a rappelé : « Gardiens et porteurs de la mémoire, nous savons que commémorer, c’est arracher à l’ignorance, permettre une écriture correcte de l’histoire dans la recherche de la vérité sans laquelle rien ne peut se construire, et préserver l’avenir. » Photo Évelyne LUSSAN

Châtenoy-le-Royal

19 mars : une date pour se souvenir

CHATENOY-LE-ROYAL1.jpgLa cérémonie commémorative du 19 mars s’est déroulée dans la continuité de ce qui a été instauré, sur Châtenoy-le-Royal depuis de nombreuses années, avec le recueillement sur la tombe de René François, tombé en Algérie à Saint-Denis du Sig en 1959.

Ont suivi les dépôts de gerbes et minutes de silence aux deux monuments aux morts de la commune qui, avec les discours d’usage, ont fait de cette commémoration un instant de partage et de souvenir entre ceux qui ont vécu cette guerre d’Algérie, d’Afrique du Nord en général, et ceux qui, aujourd’hui, se doivent de perpétuer le souvenir des morts « là-bas » pour la France, et d’avoir une pensée pour ceux qui ont été meurtris dans leur chair ou dans leur âme.

La présence de nombreux habitants de Châtenoy devant les monuments, entourant les Anciens combattants d’Algérie, est la preuve évidente que la nation doit conserver une date pour se souvenir. Le respect du souvenir se doit d’être mis en avant en dehors de toutes polémiques.

  Charles Goux a été décoré

CHATENOY-LE-ROYAL.jpgIncorporé dans le 129 e régiment d’infanterie, Charles Goux débarqua à Oran avant de prendre la direction de Sidi Bel Abbès. Musicien, il entra à la clique du régiment pour le reste de son séjour en Algérie, du 21 décembre 1963 au 25 juin 1964. Il joua sur le port pour saluer le départ des troupes en métropole, avant, lui-même, d’embarquer et de finir son service en Allemagne, toujours dans la musique.

Le titre de Reconnaissance de la nation lui a été remis par Pierre Cavard, membre de la Fnaca locale.

Crêches-sur-Saône

Fnaca : 51ème anniversaire

CRECHES.jpgCommémoration du 19 Mars. Le 19 mars 1962 sonnait la fin d’une guerre qui ne donnait pas son nom. 51 ans après et moult dialogues, ce 19 Mars était reconnu comme la journée du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la Guerre d’Algérie et des combats au Maroc et en Tunisie. C’est devant le monument aux morts de la commune que les différents porte-drapeaux de l’Ufac et de la Fnaca étaient présents devant toutes les personnalités du canton. Les différents messages étaient lus par Noël Briday, président de la Fnaca, Daniel Juvanon, maire de Crêches, en présence de Patrick Florinn, président de l’Ufac. Photo B. C.

DIGOIN

Commémoration du 19 mars

Une volonté d’apaisement

DIGOIN.jpgLa première cérémonie organisée à la date, désormais officielle, du 19 Mars a été marquée par une volonté d’apaisement.

C’est le 19 mars que fut adopté le cessez-le-feu de l’un des conflits les plus douloureux de l’histoire de notre pays. Plus de cinquante ans après la fin de cette guerre, c’est désormais une mémoire apaisée qui doit être recherchée ». Lu par le maire Maxime Castagna, le message de Kader Arif, ministre des Anciens combattants, donnait à cette cérémonie une saveur particulière. Depuis le 6 décembre dernier, la date du 19 Mars a été officiellement validée par l’État français pour célébrer la fin du conflit en Algérie.

Avant une Marseillaise reprise par des écoliers de la ville, deux anciens combattants se sont vus remettre la médaille militaire. Amputé à la suite des combats en Afrique du Nord, André Degut avait tenu à venir honorer Gérard Laplanche et Roland Fragny, malgré une santé fragile.

Symbole de cette volonté d’apaisement, le président de la Fnaca Michel Boireaud appelait à « puiser dans les leçons du passé pour tisser jour après jour des liens d’amitié avec les peuples d’Algérie, du Maroc et de Tunisie ».

 

Étang-sur-Arroux

La FNACA fidèle au souvenir

ETANG.jpg19 Mars. Mardi, un cortège conséquent composé du comité Fnaca, en présence du maire, du conseiller général et d’un représentant de la gendarmerie, s’est retrouvé devant le monument aux morts pour commémorer commémorait le 51e anniversaire du Cessez-le-feu en Algérie La clique des pompiers du Creusot a rythmé la cérémonie. Photo G. L. (CLP)

Fontaines

19 mars

FONTAINES.jpg51e anniversaire. Un hommage aux victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie a été rendu à Fontaines, par les élus de la commune et le comité Fnaca de Rully. Cette année, les célébrations se sont terminées à Farges avec, par la suite, un vin d’honneur offert par la municipal

Gergy

Le 19 Mars a été commémoré

GERGY.jpgMardi soir, la municipalité, avec à sa tête Daniel Galland, maire, accueillait Jean-Paul Diconne conseiller général et maire d’Allerey, la section Fnaca, les pompiers, la fanfare, les porte-drapeaux, ainsi que les associations locales, et la population pour la commémoration de la fin de la guerre d’Algérie.

Le cortège s’est rendu au monument aux morts place de l’Église, où un dépôt de gerbes et une minute de silence ont été respectés.

Claude Allier, président de la Fnaca, a lu le message numéro 11 et Daniel Galland, maire, celui de Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la Défense, en charge des anciens combattants.ité. Photo Noël Mathey (CLP)

La Clayette

Le maire reçoit la médaille

du 50e anniversaire de la FNACA

LA-CLAYETTE-copie-1.jpgUne médaille pour le maire. Pendant le vin d’honneur qui avait lieu au centre administratif de La Clayette, le vice-président du comité cantonal de la Fnaca, Henri Lapray, a remis la médaille commémorative du 50 e anniversaire de la Fnaca au maire Hugues Godard, en récompense des nombreux services rendus à l’association. Photo M. J. (CLP)

La Tagnière

La Fnaca rend hommage aux morts

LA-TAGNIERE.jpg19 Mars. De nombreux anciens combattants d’Afrique du Nord sont adhérents au comité Fnaca d’Étang-sur-Arroux. C’est pourquoi, chaque année, une cérémonie commémorant le Cessez-le-feu en Algérie a lieu au monument aux morts du village. La tradition a été respectée cette année encore, en présence de Brigitte Thorez, maire, qui a déposé une gerbe. Photo G. L. (CLP)

Matour

Commémoration du 19 mars

MATOUR.jpgLe 19 Mars célébré. Pierre Berthoud, président du comité Fnaca a lu le message de Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la Défense en charge des anciens combattants. Dans un deuxième temps, il a lu le message du comité national de la Fnaca, message rappelant la loi votée le 6 décembre 2012 relative à la reconnaissance du 19 Mars comme journée nationale, suite aux nombreuses interventions de la Fnaca auprès des différents gouvernements. Photo Paul Bouillet (CLP)

Paray-le-Monial

19 mars

Une cérémonie très suivie

PARAY.jpgLa participation à la journée nationale, devenue officielle, du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc, a été bonne.

Le monument aux morts a réuni dans le même hommage des élus, des corps constitués, des porte-drapeaux. Moment de recueillements, message du comité national de la Fnaca, lu par le président du comité local, M. Tupinier, message du ministre délégué de la Défense aux anciens combattants lu par Jean-Marc Nesme, maire, ont ponctué cette cérémonie. Un demi-siècle après, les blessures restent vives après tant de souffrances. Une minute de silence a été observée à la mémoire de toutes ces victimes.

Pierreclos

Cérémonies du 19 mars

PIERRECLOS.jpgLa cérémonie en mémoire des anciens combattants de la guerre d’Algérie s’est tenue devant le monument aux morts, en présence du conseiller général du canton Maurice Benas et du maire de Pierreclos, Rémy Martinot. Le président de la Fnaca des Coteaux lamartiniens, Jean Terrier, s’est déclaré « très heureux de l’officialisation de cette journée du souvenir et de la très bonne participation des anciens combattants ». Photo P. L. (CLP)

   Saint-Gengoux-de-Scissé

Une cérémonie placée sous le signe

 de l’émotion

SAINT-GENGOUX-DE-SCISSE.jpgLes raisons sont multiples pour expliquer la très nombreuse assistance présente au rendez-vous du 19 Mars. À la météo, relativement correcte, s’ajoute évidemment le fait de la reconnaissance officielle de la date du Cessez-le-feu en tant que journée nationale du souvenir et du recueillement.

Comme le rappelaient les messages du ministre et du comité national Fnaca, il s’agit d’un hommage solennel à toutes les victimes, civiles et militaires, en même temps qu’une volonté d’apaisement et de rassemblement dans la dignité et le respect de tous.

Le maire, Bernard Robelin, a brossé ensuite un historique impartial des événements qui ont endeuillé le pays pendant une dizaine d’années.

À l’heure où s’inclinaient les drapeaux et où résonnait La Marseillaise, le souvenir et l’émotion réunissaient dans une même pensée les élus des communes, la gendarmerie, les pompiers, la clique cantonale et les jeunes sensibilisés à notre Histoire, autour des adhérents arborant leurs décorations et de leurs familles.

Saint-Yan

51 ans après

SAINT-YAN.jpgHommage. C’est devant les membres de la Fnaca et les habitants nombreux que s’est déroulée la journée nationale du souvenir à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie, plus de 50 ans après la fin de ce conflit. Aujourd’hui, la France rend hommage à toutes les victimes. Une gerbe a été déposée au pied du monument et une minute de silence respectée. La société musicale s’est chargée de la sonnerie aux morts. Ce fut aussi l’occasion de remettre la croix de la valeur militaire à René Lemoigne par le colonel honoraire Jean Blanchette.

 

   SAINT-VALLIER

Armand Meunier médaillé

 à l’occasion du 19 Mars

SAINTVALLIER.jpgMardi soir, à l’issue de la cérémonie marquant la fin de la guerre d’Algérie au monument aux morts, un membre de la Fnaca, Armand Meunier, a reçu une médaille au titre de reconnaissance de la nation des mains d’Alain Philibert, maire.

Armand Meunier a reçu cette médaille pour sa participation à la guerre d’Algérie de 1957 à 1959 dans le sud algérien avec le 27e régiment de dragons.

Sancé

Deux médaillés pendant

 la commémoration du 19 Mars

SANCE.jpgÉlus, comité Fnaca, anciens combattants et enfants de l’école composaient la forte délégation qui a célébré le 51 e anniversaire du Cessez-le-feu en Algérie. Après une courte cérémonie au cimetière, le cortège s’est rendu au monument aux morts pour un hommage appuyé aux jeunes appelés et engagés morts en Algérie, ainsi qu’aux victimes civiles du conflit.

Le maire, Roger Moreau, a également honoré MM. Meullien et Dutruge, en les décorant de la médaille de reconnaissance de la Nation. Point d’orgue de la commémoration, le message officiel de Kader Arif, ministre délégué aux Anciens combattants, a prôné une mémoire apaisée et une réconciliation durable. La célébration s’est conclue en mairie, autour du traditionnel verre de l’amitié.

SANVIGNES-LES-MINES

Des distinctions

 pour des anciens d'Algérie

SANVIGNES-copie-1.jpgPour le 19 Mars, les membres du comité Fnaca de Sanvignes se sont mobilisés pour participer aux différentes cérémonies, à Charolles, à Blanzy et bien sûr à Sanvignes comme ils le font tous les ans. Mais cette année, ils étaient particulièrement satisfaits puisque c’est la première fois que le 19 Mars est officiellement reconnu comme date du Cessez-le-feu en Algérie. À l’occasion de la cérémonie devant le monument aux morts local, quatre membres du comité local ont reçu une distinction : la croix du combattant pour Jean-Marc Juillet et le titre de reconnaissance de la nation pour Ancelme Ducout, Robert Schemid et Michel Tissier. Les récipiendaires, leurs camarades et leurs épouses ont ensuite terminé la soirée au restaurant Le cheval blanc à Perrecy. Photo L. R. (CLP)

  Sevrey

Pour une mémoire apaisée

SEVREY.jpgLe 19 Mars 1962 a été commémoré en toute fin d’après-midi, ce mardi à Sevrey. Parmi les nombreuses personnes assistant à la cérémonie, le maire Bernard Duparay ainsi que son collègue de Lux, Denis Evrard. M. Duparay a lu le message du ministre Kader Arif appelant à une mémoire apaisée de la guerre d’Algérie. Tout le monde est ensuite allé se recueillir sur la sépulture de Georges Brusson, tombé pour la France en 1956. Photo D. C. (CLP)

Tramayes

Commémoration du 19 mars

TRAMAYES.jpgMardi soir, le comité Fnaca de Tramayes-Saint Point-Bourgvilain était réuni devant le monument aux morts pour le dépôt d’une gerbe et pour célébrer cette première reconnaissance officielle du 19 mars comme journée nationale. C’est Mme Baudin, adjointe au maire, qui a lu le message du ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des anciens combattants. Maurice Benas, conseiller général s’est chargé du message du comité national de la Fnaca. Étaient présents les adhérents Fnaca de Saint-Léger- sous-la-Bussière, Saint-Pierre-le-Vieux et Brandon Montagny-sur-Grosne. Photo Paul Bouillet (CLP)

   Igornay

Commémoration du 19 mars 1962

IGORNAY.jpgLa commémoration a eu lieu en présence de Richard-Daniel Boisson, sous-préfet, Jean-Baptiste Pierre, conseiller général, Camille Fichot, maire, et des représentants d’anciens combattants. Deux gerbes de fleurs ont été déposées au pied du monument aux morts : une par les officiels, un autre par les élèves de la commune. Photo Mathieu Lerasle (CLP)

Le Puley

LE-PULEY.jpgLa commémoration de la fin des hostilités en Algérie le 19 mars 1962, a été célébrée devant le monument aux morts en présence du maire Marie-France Virot, d’une délégation du comité FNACA d’Écuisses, d’anciens combattants en Algérie locaux et d’habitants. Pierre Desserprit président du comité FNACA d’Écuisses et Marie-France Virot, ont lu les deux manifestes qui honoraient la mémoire de toutes les victimes de ce conflit. Deux gerbes ont été déposées.

André Guyot (CLP)

Les Bizots

LES-BIZOTS.jpgParti de la place du 19 Mars au nom prédestiné, un cortège précédé des porte drapeaux s'est rendu au monument aux morts du village mardi à 17H00. Accueillis par Jean-Paul Luard maire, les participants dont André Quincy, Guy Emorine, Raymond Répy adjoint à Marigny et des adhérents de la Fnaca ont écouté le manifeste lu par Henri Dyrbusz. Après le dépôt de gerbes, une minute de silence a été observée pour toutes les victimes des combats en Afrique du Nord.

Patrick Marchand CLP

Louhans

Louhans-Châteaurenaud

CHATEAURENAUD-copie-1.jpgUne foule nombreuse de patriotes s'était donnée rendez-vous mardi soir devant le monument aux morts pour commémorer la fin des hostilités en Afrique du Nord. Autour de 13 portes-drapeaux, de l'orchestre municipal d'Harmonie, 5 dépôts de gerbes devaient être effectués respectivement par Guy Moine président de la section locale de la FNACA, Monique Bonin maire de Louhans-Chateaurenaud, Rémi Chaintron président du Conseil Général, Cécile Untermaïer députée, Rozenn Caraës Sous-Préfète de Louhans. (Photo : M.S. Sylvain)

Marigny

MARIGNY.jpgRaymond Répy adjoint a accueilli une quarantaine de personnes au monument aux morts du village mardi à 16H00 pour la commémoration officielle du Cessez le Feu en Algérie (Mme Ackermann maire était excusée). Parmi l'assistance, Guy Emorine maire de Blanzy, Jean-Paul Luard maire des Bizots, André Quincy et une forte délégation de la Fnaca. Henri Dyrbusz, président la section locale a lu le manifeste et après le dépôt de gerbes, une minute de silence a été observée.

Patrick Marchand CLP

Marly-sur-Arroux

MARLY.jpgLes Marlyssois accompagnés d’une délégation FNACA de Toulon-sur-Arroux ont participé à la commémoration du 19 mars 1962. Devant le monument aux morts ils ont déposé une gerbe et fait une minute de silence en hommage aux victimes de la guerre d’Algérie.

Mellecey

La fin de la guerre d’Algérie

 a été commémorée

MELLECEY.jpgUne soixantaine de personnes se sont retrouvées au cimetière afin de rendre hommage à Henri Bouteloup, jeune mellecéen mort pour la France à Rovico en 1957, ainsi qu’aux victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc. En présence du maire Michel Cessot, de Pierre Voarick, conseiller général, de Jean Girard, président de la Fnaca Vallée des Vaux, de sapeurs-pompiers du CPI Montabon-Orbize et de Saint-Denis-de-Vaux, de la population fidèle au souvenir et des porte-drapeaux de la Fnaca et des APCG 39-45 de Bourgneuf Mercurey, Maurice Carillon a donné lecture du message du comité national de la Fnaca, dont les membres ont conscience que, en tant que « Gardiens et porteurs de la mémoire, nous savons que commémorer, c’est arracher à l’ignorance, permettre une écriture correcte de l’Histoire dans la recherche de la vérité sans laquelle rien ne peut se construire, préserver l’avenir ». Puis c’est devant le monument aux morts que le maire a lu le message de Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la Défense, en charge des Anciens combattants, avant que ne retentisse La Marseillaise, qui est venue clore la cérémonie. E. M. (CLP)

Mercurey

Le 19 mars 1962 dûment commémoré

MERCUREY.jpgC’est au cimetière de Touches, devant la sépulture d’Yves Brintet, sous-lieutenant au 2e escadron du 12e dragons, mort pour la France au djebel Akerour (Oranie) le 23 mai 1958, qu’ont débutées les cérémonies mercuréennes destinées à honorer la mémoire du Cessez-le-feu du 19 mars 1962. Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc, par la loi du 6 décembre 2012, cette journée est un « devoir de fidélité des survivants aux disparus », comme le stipule le message national de la Fnaca. Puis c’est devant le monument aux morts de Touches que la quarantaine de personnes présentes ont entendu le message de Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la Défense, en charge des Anciens combattants, lu par Jean Sainson, représentant la municipalité de Mercurey. Une cérémonie à laquelle participaient notamment Pierre Voarick, conseiller général, Michel Cessot, maire de Mellecey, Jean Girard, président Fnaca Vallée des Vaux, des pompiers de Saint-Denis-de-Vaux et les porte-drapeaux de la Fnaca et des APCG 39-45 de Bourgneuf Mercurey. EMMANUEL MÈRE (CLP)

Montceau-les-Mines

Le 19 mars à Montceau-les-Mines

MONTCEAU.jpgC'est en présence des représentants du monde combattant, de leurs drapeaux, de Fabrice Berthelon Chef de circonscription de police, de Jean-Paul Lagrange lieutenant des sapeurs pompiers et d'une délégation d'élus municipaux que s'est déroulée la Commémoration devenue officielle du 51ème anniversaire du Cessez-le-feu en Algérie. La lecture du manifeste national de la FNACA a été faite par Daniel Comte et celle du message de Kader Arif Ministre délégué auprès du Ministre de la défense en charge des anciens combattants par Julia Gueugniau du conseil municipal jeunes.

Les gerbes ont été déposées par Didier Mathus, maire et Daniel Comte pour la FNACA.

Rémy Derain (CLP)

Montpont-en-Bresse

MONTPONT.jpgBeaucoup de monde mardi matin pour la cérémonie de la commémoration du Cessez le feu du 19 mars 1962 en Algérie. Le comité local de la Fnaca Montpont-en-Bresse-Ménetreuil a pu compter sur la participation du conseil municipal, de la gendarmerie, des sapeurs-pompiers, des enfants des écoles avec leurs maîtres et de nombreuses personnes de la localité. La participation des musiciens de la fanfare clique a ajouté la solennité qu'il fallait à cette manifestation du souvenir. Daniel Bessonnat

Mouthier-en-Bresse

MOUTHIER-EN-BRESSE.jpgMardi en fin de journée, le Comité Fnaca présidé par Yves Vallon rendait hommage aux morts de la Guerre d’Algérie devant le Monument aux Morts de Mouthier-en-Bresse. Yves Vallon a lu le texte officiel de la Fnaca devant plusieurs associations patriotiques et élus du canton avant de remettre la Croix du combattant à Bernard Camus. DP (CLP)

Oudry

OUDRY.jpgUne délégation du Comité FNACA perrecycois accompagnée d’élus de la commune est venue déposer une gerbe au monument aux morts pour la commémoration du 19 mars, jour officiel qui marque la fin de la guerre en Algérie. Après lecture des manifestes par Michel Guinet président de la FNACA et par le maire Jean-Jacques Martin, une minute de silence a été observée en mémoire des disparus.

Palinges

PALINGES.jpgLa cérémonie a débuté à 18h00 en présence des adhérents du comité Fnaca de Palinges et de Saint-Aubin en Charollais, du nouveau Maréchal des logis chef Commandant de la brigade de Palinges, Nicolas Merle , du maire Annie Pallot , de certains membres du conseil municipal, de la Croix Rouge et de l’Elan Palingeois. Après le dépôt de gerbes au pied du monument aux morts, le cortège s’est recueilli devant le square du 19 mars.

Perrecy-les-Forges

PERRECY.jpgLes adhérents de la FNACA, les élus, le pompiers du centre de secours Perrecy/Génelard et la population perrecycoise ont participé à la commémoration du 19 mars 1962, jour du cessez le feu ordonné en Algérie. Après lecture des manifestes, dépôt de gerbe, minute de silence, le maire Claudius Michel a invité les personnes présentes à participer au vin d’honneur salle Chapuis.

Pouilloux

Cérémonie du 19 mars

POUILLOUX.jpgReconnue officIellement comme journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes militaires et civiles de la guerre d'Algérie, le 19 mars a été célébré mardi après-midi au monument aux morts de la commune en présence du comité de la Fnaca de Saint-Vallier, de Jean-Yves Tondoux, maire, de plusieurs adjoints et conseillers municipaux. Après un dépôt de gerbes par MM. Wawzryniak pour la Fnaca et Baudin, adjoint, pour la municipalité, le président de la Fnaca Marcel Therville a lu le message national de la Fnaca alors que le maire de Pouilloux donnait lecture du message de Kadder Haris, ministre délégué auprès du ministre de la Défense à l'occasion de ce 19 mars 2013.

Saint-Aubin-en-Charollais

SAINT-AUBIN-ENCHAROLLAIS.jpgLa cérémonie officielle commémorant le 51e anniversaire du cessez-le-feu de la guerre d’Algérie s'est tenue devant le monument aux morts, en présence de la Municipalité, des membres de la FNACA et de l'Elan Palingeois ce mardi 19 mars à 18 heures 30. Depuis la loi du 6 décembre dernier, le 19 mars est en effet reconnu comme la journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.

Saint-Boil

Le temps a apaisé la mémoire

SAINT-BOIL.jpgMardi, le comité Fnaca de Buxy, accompagné de Joël Dessolin, maire de Saint-Boil, d’Edmond Valette, maire de Saules, de Jean Gressard, maire de Chenoves, de Monique Desmartes, maire de Culles-les-Roches, de Michel Pierre, adjoint au maire de Messey-sur-Grosne, des anciens combattants et des habitants ont rendu un hommage solennel pour ce 51 e anniversaire du Cessez-le-feu en Algérie où soldats de métiers, jeunes appelés et rappelés du contingent, harkis, tous ont été confrontés à la même épreuve.

Après le dépôt d’une gerbe au monument aux morts de Saint-Boil, les discours officiels ont mis l’accent sur le travail de mémoire, la réconciliation, la paix, la mémoire apaisée par le temps et surtout l’hommage aux morts militaires et civils. Il faut surtout se souvenir que les atrocités se sont poursuivies après le Cessez-le-feu, les règlements de compte en particulier.

La cérémonie s’est achevée à la salle des fêtes, autour du verre de l’amitié. Roger Lespour (CLP)

Saint-Émiland

51ème anniversaire du cessez-le-feu

SAINT-EMILAND.jpgCérémonie commémorative. Devant quelques conseillers municipaux de Saint-Émiland et Tintry et de nombreux membres de la Fnaca, Guy Maurice, président de la section locale, a évoqué le souvenir de ce jour tant attendu où les mots : « cessez-le-feu » furent prononcés. À l’époque, pour tous les soldats français engagés dans les combats, c’était la fin d’une période douloureuse et le début d’un long travail de réconciliation. Le maire Jean Simonin a rappelé que cette cérémonie est la première depuis l’adoption de la loi du 6 décembre 2012 qui reconnaît « le 19 mars comme journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc ». Photo J. P. (CLP)

Saint-Germain-du-Bois

SAINTGERMAINDUBOIS.jpgL'anniversaire du 19 mars 1962 a été marqué par une cérémonie du Souvenir en présence du Conseiller général Jean Luc Vernay, des membres du Conseil municipal et du Comité local de la Fnaca. Monique Caillet, maire, accompagnée par 2 enfants a lu le message du Secrétaire d'Etat aux anciens combattants.

Saint-Léger-du-Bois

Un hommage dans la sobriété

SAINT-LEGER-DU-BOIS.jpgArrivée devant le monument aux morts.  Photo C. P. (CLP)

Ils n’étaient pas très nombreux, mardi soir, à se retrouver pour un hommage à toutes les victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc. Emmenés par le maire, Michel Pilard, avec à ses côtés Pierre André, ancien combattant, et le porte-drapeau Claude Montcharmont, les présents se sont rendus au monument aux morts pour un dépôt de gerbe suivi d’une minute de silence et la lecture du message délivré par le ministre délégué auprès du ministre de la Défense, en charge des Anciens combattants. Puis, les participants se sont rendus au cimetière, avant de se retrouver pour partager le verre de l’amitié.

SAINT-ROMAIN-SOUS-GOURDON

SAINT-ROMAIN-SOUS-GOURDON.jpgC'est en présence des représentants du monde combattant, de leurs drapeaux, de Fabrice Berthelon Chef de circonscription de pollice, de Jean-Paul Lagrange lieutenant des sapeurs pompiers et d'une délégation d'élus municipaux que s'est déroulée la Commémoration devenue officielle du 51ème anniversaire du Cessez-le-feu en Algérie. La lecture du manifeste national de la FNACA a été faite par Daniel Comte et celle du message de Kader Arif Ministre délégué auprès du Ministre de la défense en charge des anciens combattants par Julia Gueugniau du conseil municipal jeunes.

Les gerbes ont été déposées par Didier Mathus, maire et Daniel Comte pour la FNACA.

Rémy Derain (CLP)

Saint-Vallier

19 mars au monument aux morts

SAINT-VALLIER.jpg

Le 19 mars ayant été reconnu comme date officielle de la guerre d'Algérie, la cérémonie qui s'est déroulée mardi soir au monument aux morts a été très suivie. Après les sonneries par une délégation de l'Espérance, trois gerbes ont été déposées, l'une par Alain Philibert, maire, et Jean-Paul Lecoeur, conseiller, pour la municipalité, les autres par René Brugniaud pour l'Arac et Serge Colusso pour la Fnaca. Une minute de silence a été observée après la sonnerie aux morts et trois discours ont été lus par Raymond Rey pour l'Arac, Marcel Therville pour la Fnaca et Alain Philibert a lu le message de Kadder Haris, ministre délégué auprès du ministre de la Défense. Photo Bernard Jacquet (CLP)

Saint-Vincent-Bragny

SAINTVINCENTBRAGNY.jpgLa cérémonie a eu lieu à 17h15 en présence des membres de la Fnaca et de son président Marcel Prost, du nouveau Maréchal des logis chef Commandant de la brigade de Palinges Nicolas Merle, du conseiller général Paul Pluchaud, du maire Jacky Comte et d'une partie du conseil municipal. Après le dépôt de gerbe au monument aux morts, accompagné par l’Elan Palingeois, le cortège s’est ensuite rendu sur la stèle du souvenir, face à la mairie, pour la fleurir également.

SANVIGNES

SANVIGNES.jpgEn ce 19 mars, reconnu pour la première fois officiellement comme journée du souvenir et du recueillement, les membres de la Fnaca et les élus étaient nombreux devant le monument aux morts. Tous ont honoré la mémoire de ceux qui sont tombés au combat lors de cette guerre en Afrique du Nord.

Jean-Claude Lagrange et Gilbert Carrette ont déposé une gerbe de fleurs au Monument et ensuite, les textes officiels de la Fnaca et du gouvernement ont été lus. Photo Laurence Roux (CLP)

St-Symphorien-d’Ancelles

Commémoration du 19 mars

SAINT-SYMPHORIEN-DANCELLES.jpgAux monuments aux morts de Saint-Romain et de Saint-Symphorien, Jean-Bernard Reyssier, maire, et Pierre Girod, conseiller, ont commémoré la journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la Guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc. Roger Crozet a, quant à lui, prononcé le message du comité national de la Fnaca. Un pot de l’amitié a été offert par la mairie à la suite des deux cérémonies. Photo M. B. (CLP)

St-Symphorien-des-Bois

Ferveur et recueillement

 pour le 19 mars

SAINT-SYMPHORIEN-DE-MARMAGNE.jpgLa cérémonie au monument de Saint-Symphorien-des-Bois a eu lieu à 15h30. Le maire Eugène Mazille a lu la missive du comité national de la Fnaca. Il a ensuite fait observer une minute de silence avant le dépôt de gerbe effectué par Pierre Vernay ancien d’Algérie. Puis tous les participants se sont recueillis au cimetière, sur la tombe de Marcel-Ducerf, décédé en Algérie. Photo M. J. (CLP)

 
   Sully

Une émotion partagée pour le 19 Mars

SULLY.jpgDe nombreux participants lors de cette cérémonie.  Photo C. P. (CLP)

Première cérémonie officielle du Cessez-le-feu en Algérie, mais aussi pour Jean-Michel Salin, élu récemment maire de la commune. Dérogeant quelque peu au cérémonial habituel, il demanda à tous les présents, parmi lesquels Michel Belin, président de l’Amicale des anciens combattants avec à ses côtés Louis Denisot, ancien combattant, et Georges Héper, porte-drapeau, de bien vouloir se placer autour du monument « afin d’entourer nos morts », déclarant en substance : « Pour que l’avenir soit celui de la réconciliation et de la paix, rendons hommage aux victimes. Ne les oublions pas, notamment dans le contexte actuel où les conflits au Mali et ailleurs nous rappellent que cette paix est fragile. » Et d’inviter, à l’issue de la cérémonie, tous les participants à se rendre à la salle multiservices où était servi un vin d’honneur.

TOURNUS

Un hommage et quatre médailles

TOURNUS.jpg

Le Cessez-le-feu en Algérie du 19 mars 1962 a été commémoré mardi à Tournus. L’occasion de remettre quatre médailles du souvenir.

Souvenir, hommage aux victimes, mais aussi nécessaire réconciliation entre les peuples français et algérien. La cérémonie qui s’est déroulée mardi au monument aux morts de Tournus, a été placée sous ce triple signe. Bernard Colin, président du comité de Tournus et vice-président départemental de la Fnaca, a présidé la cérémonie, accompagné par le maire de Tournus Jean Legros et le conseiller général Gérard Buatois.

Quatre personnes ont reçu la médaille d’honneur du 50 e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie ; Jean Bouvard, Jean Berger, André Colin et Raymond Robert. C’est le fils de ce dernier, récemment décédé, qui a reçu la médaille au nom de son père.

Avant la cérémonie tournusienne, à laquelle ont assisté environ 80 personnes, une délégation de la Fnaca s’est rendue aux cimetières de Préty, Brienne, Lacrost et Tournus pour rendre hommage aux disparus. Une autre cérémonie s’est également déroulée au cimetière et au monument aux morts d’Uchizy. (Photo : D.V.)

   Varennes-le-Grand

Un 19 Mars pour l’apaisement

VARENNES-LE-GRAND.jpgDe nombreux anciens combattants étaient présents à Varennes pour ce premier 19 mars reconnu officiellement. Il y avait même parmi l’assistance un ancien para plutôt pro Algérie française qui venait « pour la première fois» ! Le maire Patrick Le Gall, après le discours officiel de la Fnaca de Sennecey et celui du ministre, a rendu un hommage à nos soldats récemment tombés en Afghanistan, au Mali et sous les coups du terrorisme. Photo D. C. (clp)

(A suivre)

 



Tag(s) : #Associations

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :