INAUGURATION

 DU ROND-POINT DU 19 MARS 1962

 A EQUEVILLON (JURA)

img-8877.jpgequevillon-025.jpg 

Samedi 3 novembre a été inauguré un Rond-Point du 19 MARS 1962 cessez-le-feu en Algérie par Monsieur le Maire Michel BESSARD et le Président départemental délégué de la FNACA Bernard BESSON.

On remarquait la présence du Sénateur Gilbert BARBIER la Députée Marie-Christine DALLOZ , le Conseiller Général et Maire de CHAMPAGNOLE Monsieur Clément PERNOT, les Maires du Canton, la Gendarmerie, une forte délégation de Sapeurs-Pompiers et l'Harmonie de CHAMPAGNOLE.

Un dépôt de gerbe au Monument aux Morts suivi de remise de Titre de reconnaissance de la Nation à trois Anciens Combattants, Albert GIRARD,Guy FRACHBOIS, Claude HOCHARD.

Un vin d'honneur fut servi par la mairie à l'issue de la cérémonie.

 

http://www.ladepeche.fr/article/2012/11/11/1486103-flaugnac-la-plaque-du-19-mars-1962-inauguree.html

  Flaugnac (Lot)

  La plaque du 19-Mars 1962 inaugurée

 

 201211110913_w350.jpg

  Une partie des personnalités présentes lors de la cérémonie

Au monument aux morts, une plaque marquant le Cessez-le-feu de la guerre d'Algérie, le 19 mars 1962, a été dévoilée le 4 novembre.

Un dépôt de gerbe marquait cette cérémonie sobre, digne et empreinte d'émotion. Du fait de la pluie, les participants se réunissaient ensuite à la salle des fêtes où le maire Jean-Bernard Sahuc évoquait notamment avec rigueur les réalités historiques. «20 appelés du contingent de notre village, soit 5% de la population, auront été engagés dans ce conflit. Nous ne voulons pas que cette plaque soit «passive», concluait-il. Se souvenir c'est savoir. Et savoir, c'est nous aider à construire le présent et l'avenir».

Robert Bachié, président du comité cantonal de la Fédération nationale des anciens combattants d'Algérie, remerciait la municipalité d'avoir répondu positivement aux vœux de beaucoup, souhaitant que le 19 mars 1962 soit reconnue par le Sénat comme date de commémoration nationale du cessez-le-feu de la guerre d'Algérie. Le conseiller général, Jean-Claude Bessou, estimait que cette plaque lève le voile sur une ambiguïté: cette période tragique de notre histoire n'aura-t-elle pas été trop longtemps dénommée «événements», or il s'agit d'une guerre reconnue comme telle depuis des années.

Un vin d'honneur était offert par la municipalité après la cérémonie.

La Dépêche du Midi

 

Tag(s) : #Associations