images_5.jpg 

 http://blogs.mediapart.fr/blog/ben/151113/une-certaine-france

Durant mon adolescence, j'ai souvent entendu de la part de citoyens, d'hommes politiques, de philosophes, de sociologues que la meilleure façon de lutter contre le racisme, c'était de s'intégrer, de faire un mariage mixte, d'épouser la culture française, européenne , etc...

En fait, je n'ai jamais écouté personne, j'ai fait de mon possible pour être moi-même, je considérais que je ne devais pas être à l'image de ce que souhaite la société, de ce que souhaitent les autres, que l'on n'avait pas à me dicter ma vie. 

L'affaire de Christiane Taubira m'a touché, indigné, démontré avec force que l'on peut être bien intégré, diplômé, exemplaire, ministre, Français à part entière et être insulté, méprisé uniquement par sa couleur de peau.

C'est indigne et  désespérant.

Parler du racisme n'a jamais été facile pour moi, je me sens à la fois dedans par mes origines et j'ai du mal à avoir un regard sans passion, sans émotion, avec un regard qui me permet de mieux comprendre.

Je n'ai jamais compris le racisme.

C'est pas parce que l'on est fou que l'on soigne les fous.

Mais ceci dit, ma propre analyse c'est que j'ai l'impression que je vis dans un pays qui est dans l'incapacité  à regarder en face la France.

La France est un pays multiple avec des citoyens qui ont des vies, des histoires différentes, dans un pays où vivent des bi-nationaux, familles mixtes,  avec un mélange de langue,  de culture, de religions et de nationalités.

Je peux en parler ma propre famille est issue de tous ces mélanges.

Cette France où il faut être catholique , mais aussi  une certaine France qui vit avec la nostalgie des colonies, de ces Français qui se proclament supérieurs à d'autres.

Je viens d'un autre pays, d'une autre culture, je vis quelquefois en conflit et  avec difficulté ce mariage avec la culture française  mais ces  différentes cultures  m'ont enseigné la culture de l'hospitalité dans l'échange avec d'autres, d'autre façon de voir et connaître les humains (juifs, noirs, homosexuels, handicapés etc..) et c'est un vrai bonheur que de savoir partager

Messieurs les racistes, vous pouvez faire, dire, proclamer ce que voulez, vous n'empêcherez jamais le métissage des cultures et la marche vers  l'humanité.

 

« Je suis de la couleur de ceux qu’on persécute. »
Alphonse de Lamartine

Ben 

 

Tag(s) : #Associations