Les nostalgériques écrivent :

« Grâce à la mobilisation des associations de rapatriés, de harkis et d’anciens combattants farouchement opposés à cette date, le gouvernement, alors qu’il aurait logiquement dû soutenir cette proposition émanant de sa majorité, s’est contenté de s’en remettre à la sagesse du parlement, « sans aucune ingérence ni interférence de la part de l’exécutif », exprimant par cette réserve son embarras ».

« Recherche d’un consensus » « Non ingérence ni interférence de la part de l’exécutif » … des mots qui peuvent être lourds de conséquence…  Bien que l’espoir fait vivre… le doute commence à « pointer » son nez… alors que près de 21000 communes de France, de toutes tendances politiques, ont émis un vœu en faveur du 19 mars, alors qu’un sondage de janvier 2012 démontre que 84 % des Français choisissent le 19 mars comme date de commémoration officielle en hommage aux victimes militaires et civiles de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie.

img315.jpg

Le 20 novembre 2012, en effet, deux événements vont s’interférer… (1) La poursuite du débat au Sénat concernant la reconnaissance du 19 mars et … cet hommage… (2) Il y a deux ans, le ministre de la défense du précédent gouvernement, Gérard Longuet, (qui fait parler de lui, en ce moment avec son honteux bras d’honneur vers l’Algérie) venu des rangs de l’extrême droite, avait conçu l’idée de transférer les cendres du général Bigeard aux Invalides. Une pétition, signée par 10.000 citoyennes et citoyens, fut pour beaucoup dans l’échec de cette provocation. Or, voici que le nouveau ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, remet sur pied un hommage de même nature, ce 20 novembre, avec une variante : le transfert des cendres au Mémorial de Fréjus, dédié aux combattants d’Indochine... 

Nous commençons à croire que le changement... c'est pas pour maintenant... et peut-être pour jamais.

Michel Dandelot

 

Tag(s) : #Associations