imagesCAM7URA3.jpg

Bondy est une ville francilienne de Seine-Saint-Denis, située dans la banlieue nord-est de Paris, à 8 km de la Porte de Pantin. 53530 habitants résidaient à Bondy en 2010. Il y a aussi, dans cette ville, la célèbre chorale « Les Petits Chanteurs de Bondy »

 8249-35eb98-300x320.jpg

Cérémonie commémorative - Anniversaire de la fin des combats en Algérie – Mardi 19 mars 2013 

"Que s'est-il passé le 19 mars 1962 ? Si l'on posait cette question aujourd'hui à des Bondynois au hasard au fil des rues, combien associeraient cette date à l'acte qui mit officiellement fin à la guerre d'Algérie ?

Bondy1.jpg

Certes, le 19 mars 1962 ne marqua pas, hélas, la fin réelle des hostilités car, tant du fait des activistes de l'OAS que du FLN, de nombreuses victimes furent dénombrées jusqu'en 1964.

D’ailleurs cela constitue un prétexte utilisé par certaines organisations proches des partisans de l'Algérie française, soutenues par la droite extrême et moins extrême pour contester la légitimité de cette date…

Mais qu’importe, la majorité des Françaises et des Français, des Algériennes et des Algériens a décidé de commémorer, ensemble, la fin d’une guerre coloniale qui ne dira jamais son nom, au moins jusqu’au 10 juin 1999… Date à laquelle l’Assemblée nationale française a adopté la proposition de loi qualifiant de «guerre» les évènements qui ont déchiré nos deux pays entre 1954 et 1962. 

  Bondy2.jpg

N’oublions pas que dès 1963, la FNACA a pris l’initiative de commémorer chaque année l’anniversaire du 19 mars 1962, avec l’appui d’un nombre croissant de municipalités. 

La reconnaissance du 19 Mars comme Journée Nationale du Souvenir et de recueillement fait donc partie des cérémonies nationales de notre pays. Hélas, beaucoup de vos adhérents responsables n’ont pu apprécier cet aboutissement…Une pensée donc aujourd’hui aussi à ceux qui se sont battus inlassablement pour qu’enfin, après 50 ans, la date du Cessez-le-feu du 19 Mars 1962 soit reconnue officiellement par la République Française.

Cette année 1962 marque la fin de sept ans et demi de guerre - et de cent trente-deux ans de colonisation. 

La commémoration nous offre l’occasion de regarder en face notre Histoire et sa vérité, aussi douloureuse soit elle pour notre pays et notre conscience. Des pans entiers de cette période restent toujours inconnus, même si les langues ont commencé un tant soit peu à se délier des deux côtés de la Méditerranée. Nous savons que les cicatrices ne se sont pas totalement refermées.

En tant que citoyenne française et Maire de Bondy, j’en suis convaincue, entre une repentance jamais formulée et un oubli forcément coupable, il y a place pour un regard lucide, responsable sur notre passé colonial et un élan confiant vers l’avenir. Nous le devons à nos aînés pour que leurs mémoires soient enfin apaisées. Nous le devons à notre jeunesse, car le travail de la mémoire ne vaut que s’il est aussi une promesse d’avenir.

Seules la paix et la fraternité doivent être les fondements de nos relations futures. Vive la Paix ! Vive la République ! Vive la France !"

Quelques photos aussi du 19 mars 2012 avec la présence de Claude Bartolone président de l’Assemblée Nationale qui était à l’époque député :

En-2012-2.jpgEn-2012-3.jpg

Et, bien sûr, n'oublions pas "Les Petits Chanteurs de Bondy":

fleche003d

 


 


Tag(s) : #Associations